Vaccination dans les Outre-mer : les Antilles et la Guyane toujours en retard

coronavirus
Vaccination
Campagne de vaccination en Martinique. ©P. Chateau-Degat
Le ministre des Outre-mer Sébatien Lecornu a déploré jeudi matin les faibles taux de vaccination dans certains territoires ultramarins, alors même que l'épidémie continue de circuler rapidement en Guyane et dans les Caraïbes.

La moitié des Français d'Outre-mer a déjà reçu au moins une dose de vaccin. Mais la couverture vaccinale présente des disparités selon les territoires. Le ministère des Outre-mer a publié mercredi les chiffres de la vaccination dans les DROM-COM français. Au 26 octobre, les Antilles et la Guyane accusaient encore un retard conséquent comparé aux autres territoires d'Outre-mer et à l'Hexagone.

Selon les données du ministère, seulement 36 % des Martiniquais et 38 % des Guadeloupéens ont déjà reçu une première injection. C'est à peine plus qu'il y a un mois : le 28 septembre, le taux de vaccination était de 33 % en Martinique et 36 % en Guadeloupe.

Il faut dire que la vaccination a du mal à décoller dans les Antilles françaises, qui ont pourtant vécu une vague de contaminations très violentes ces derniers mois. À l'échelle nationale, le taux de primo-vaccinés est, lui, de 76 %.

Invité sur Franceinfo jeudi matin, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a estimé que la circulation active du virus était liée à la faible couverture vaccinale dans ces départements où la défiance envers le vaccin est encore plus marquée qu'en métropole. En Guyane, encore plus en retard que les Antilles, seuls 28 % des habitants sont primo-vaccinés.

Une campagne plus avancée dans le Pacifique

Dans le bassin indien, La Réunion et Mayotte ont pris un peu plus d'avance, avec respectivement 59 % et 50 % de la population ayant reçu une première dose de vaccin.

Vaccination à la Saline, sur l'île de La Réunion
Près de 6 Réunionnais sur 10 ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. ©Céline Latchimy

Dans le Pacifique, la vaccination a avancé plus rapidement. Le ministère des Outre-mer dénombre plus de 300 000 doses injectées en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française. Le taux de vaccination oscille entre 51 % (à Wallis-et-Futuna) et 65 % (en Nouvelle-Calédonie). La Polynésie se situe entre deux, avec 57 % de personnes ayant commencé leur parcours vaccinal.

La Nouvelle-Calédonie, qui affronte sa première vague de coronavirus depuis début septembre, a vu la vaccination accélérer fortement ces dernières semaines. Au 1er septembre, seuls 31 % des Calédoniens étaient vaccinés. Moins de deux mois plus tard, la couverture vaccinale a doublé. Ces derniers jours, en revanche, le territoire semble avoir atteint un plafond de vaccination, l'injection de premières doses ralentissant de plus en plus.

Seul Saint-Pierre et Miquelon se démarque, battant même les chiffres hexagonaux : 81 % de la population y est vaccinée.