VIDÉO. À la 1ère page : Caroline Musquet brise le silence autour de l'homosexualité aux Antilles

livres
Dans "Être homosexuel (le) aux Antilles" paru chez Caraïbéditions, Caroline Musquet recueille les témoignages d’hommes et femmes, qui racontent leur vécu lié à leur identité sexuelle. À la 1ère Page, le magazine littéraire de la 1ere.fr reçoit l'essayiste guadeloupéenne, qui ose libérer la parole d'un sujet encore trop tabou dans les territoires ultramarins.

Résumé

Elles s’appellent Cindy, Simone, Estelle ou Maud. Ils s’appellent Jason, Louis-Georges, Nathan ou encore Pascal. Ils sont quinze, connus ou moins connus, militants engagés ou pas. Tous ont ceci en commun qu’ils vivent aux Antilles ou en sont originaires et qu’ils sont homosexuels ou transgenres. Leur orientation sexuelle n’est pas facile à vivre ou à assumer sur des territoires insulaires, où la culture de l’anonymat n’existe pas, laissant peu d’échappatoire face aux discriminations, aux insultes et aux agressions. Le poids du contrôle social joue aussi un rôle important au sein des familles antillaises qui ne tolèrent pas toujours l’expression des différences. 


Avec leurs mots, ils témoignent de leurs souffrances, des rejets dont ils ont pu être victimes. Les tourments qui les ont souvent habités ou leur choix d’assumer ou pas. Avec pudeur mais aussi avec pas mal d’humour, ils font également part de leurs amours, de leurs expériences, des couples qu’ils ont construits et de leurs rêves d’une vie à deux, épanouie et assumée. 

L'auteure Caroline Musquet

Née en Guadeloupe, Caroline Musquet est une ancienne journaliste pour la presse écrite et régionale. Elle publie son premier essai, Être homosexuel(e) aux Antilles, sur une thématique encore peu abordée qui suscite l’intérêt des journalistes et des critiques.

Lecture d'À la 1ère Page : "Etre homosexuel (le) aux Antilles"

La jeune guadeloupéenne s’est brusquement retrouvée au milieu de toutes ces femmes qui lui ont lu des prières toute la nuit, bibles en main, dans l’espoir de sortir le Mal qui la rongeait. J’ai cherché désespérément du secours dans le regard de ma mère mais elle ne me voyait plus. Je n’étais plus sa fille mais un démon à chasser de la maison. J’ai compris ce soir-là que je ne reverrai plus ma mère."

Retrouvez les autres écrivains des Outre-mer du magazine littéraire À la 1ère Page

Réalisation : Jean-Luc Benzimra
Graphisme et Animation : Joël Cimarron
Copyright France Télévisions 2022