VIDEO. Joby Valente, artiste humaniste portée par Dieu

tranches de vie
À 82 ans Joby Valente est toujours active. Elle est présidente du "Mouvement pour une nouvelle humanité" et vice-présidente du COFFAD (Collectif des filles et fils d'Africains déportés). La native de Fonds-Saint-Denis en Martinique a connu un parcours hors-norme, portée par Dieu lui-même, dit-elle.

"Quand je me retourne et que je regarde mon parcours, je me dis non ça a été téléguidé quand même. Le grand maître a arrangé les choses." Joby comprend très vite qu'elle ne chemine pas seule. À chaque tournant de sa vie, elle s'est sentie portée. "Les gens qui sont envoyés vers nous, je considère qu'ils ont été utilisés comme des anges et ça m'est arrivé trop souvent pour ne pas y croire."

En Italie, dans un restaurant c'est un inconnu qui décèle cette carence en magnésium qui lui cause des migraines permanentes. En six mois de traitement le mal disparait. Alors que se croyant condamnée, des années plus tôt elle quitte sa famille en Martinique. Direction l'Algérie pour y enseigner le français aux petits Algériens malgré la guerre, nous sommes en décembre 1958 Joby a 18 ans.

"Le hasard est un rendez-vous divin" comme elle le dit si bien car Joby la chanteuse, la comédienne ont été choisies au gré de rencontres nées du hasard. Elle se laisse porter au début, puis travaille dur pour être au niveau. Mais son engagement, son humanisme ne la quittent pas.

La mort de Martin Luther King lui fait un choc, "Je me suis dit, nous sommes en train de travailler pour changer le monde mais le monde ne changera pas. Alors je vais faire ma route d'une autre manière." Elle entre alors en résistance. "Nous sommes nés pour résister et si nous sommes nombreux à résister, nous avons gagné."

Le combat est loin d'être gagné. Pourtant Joby ne désespère pas, "Je suis absolument optimiste sur l'avenir du grand continent qui s'appelle l'Afrique. Notre rôle est de reprendre ce qui nous a été donné afin de donner un sens à l'humanité."