VIDÉO. Le témoignage de vacanciers ukrainiens bloqués en Guadeloupe par la guerre en Ukraine dans l’hebdo Outre-mer du 19 mars 2022

humanitaire
Le conflit qui touche l'Ukraine résonne jusqu'en Outre-mer. Une famille d'Ukrainiens est bloquée à Petit-Bourg en Guadeloupe. Par ailleurs, les producteurs de farine guadeloupéens s'inquiètent de l'envolée des cours mondiaux du blé, conséquence du conflit. Ce sont les principaux titres de l'hebdo Outre-mer diffusé sur France 24. ©Outre-mer la 1ère
Le conflit qui touche l'Ukraine résonne jusqu'en Outre-mer. Une famille d'Ukrainiens est bloquée à Petit-Bourg en Guadeloupe. Par ailleurs, les producteurs de farine guadeloupéens s'inquiètent de l'envolée des cours mondiaux du blé, conséquence du conflit. Ce sont les principaux titres de l'hebdo Outre-mer diffusé sur France 24.

L’Hebdo Outre-mer est présenté par Marie Radovic.

Marie Radovic présente l'hebdo Outre-mer du 19 mars 2022
Marie Radovic présente l'hebdo Outre-mer du 19 mars 2022 ©Outre-mer la 1ère

Au sommaire de l'Hebdo Outre-mer : 

  • En Polynésie, plus de 2000 personnes ont manifesté, jeudi, contre la vie chère. Une mobilisation dirigée notamment contre le projet de TVA sociale, prévu par le gouvernement local. Cette taxe supplémentaire d'1.5 % doit s'appliquer sur les prix à partir du 1er avril. Une mesure à laquelle s'opposent syndicats et patronat.

  • En Guyane, l'aide aux sinistrés s'organise après les fortes intempéries qui ont frappé l'ensemble du territoire. Des denrées alimentaires sont acheminées par avion et par pirogue, seul moyen d'accéder à certains villages situés au cœur de l'Amazonie. Le récit de Pierre Lacombe, avec les images de nos équipes sur place.

  • Y aura-t-il, en Nouvelle-Calédonie, un nouveau référendum sur l'indépendance ? C'est ce que demande le Palika. Le parti de libération kanak souhaite un nouveau vote d'ici 2024, supervisé cette fois par l'ONU. Les indépendantistes ne reconnaissent pas le résultat du scrutin de décembre dernier car ils n'y avaient pas pris part, en raison de la crise Covid-19.

  • Mobilisation pour l'Ukraine en Martinique. À 8000 kilomètres de la guerre, un rassemblement s'est tenu en soutien au peuple ukrainien. Une quinzaine de manifestants ont ainsi défilé sous le drapeau de l'Ukraine. Une façon d'exprimer leur solidarité et d'appeler à la paix.

  • Solidarité également, en Guadeloupe, envers une famille ukrainienne bloquée dans l'archipel depuis trois semaines. Ce couple et ses deux enfants étaient en vacances quand la guerre a éclaté. Ils n'espèrent qu'une chose : pouvoir un jour rentrer chez eux. En attendant, les enfants sont scolarisés dans une école guadeloupéenne. Le reportage de Patrice Gonfier et Priscilla Romain de Guadeloupe la 1ère.

  • Sur le plan économique, le conflit en Ukraine a déjà de fortes répercussions. Le prix du blé, par exemple, s'est envolé sur le marché mondial et les Outre-mer n'échappent pas à ces augmentations. En Guadeloupe, les producteurs de farine s'inquiètent. C'est un dossier signé Kessi Weishaupt-Tahi avec Laëtitia Broulhet et Bruno Pansiot-Vilon de Guadeloupe la 1ère.

  • L'île de Huahine, en Polynésie, est réputée pour ses pastèques. Là-bas, des producteurs les cultivent désormais sous serre. Un choix qui présente bien des avantages. A découvrir dans le reportage de Herevai Hoata et Julien Vescovali de Polynésie la 1ère.

  • Un nouveau mode de transport, rapide, économique et écologique à Saint-Denis de La Réunion. Le premier téléphérique de l'île a été mis en service, cette semaine. Un parcours de près de 3 kilomètres desservant plusieurs quartiers. Ce téléphérique devrait accueillir deux millions de passagers chaque année.

  • À La Réunion, les hauteurs sont connues pour leurs chemins de randonnée. Mais l'île se distingue aussi par ses sentiers sous-marins. Une activité aquatique organisée et éducative cheminant à travers le lagon, à la découverte des merveilles du récif. Reportage de Thierry Chapuis de Réunion la 1ère.