VIDÉO. Méo, le graffeur réunionnais, conteur des temps modernes

street art
Méo raconte des histoires de quartiers à travers des fresques gigantesques et ultras réalistes. Dans ce nouvel épisode d'Outre-mer street art il nous présente ses projets, ses modèles, ses inspirations. Ses œuvres sont le témoignage d’un véritable patrimoine historique et culturel de La Réunion.

Méo est un graffeur de 43 ans, originaire du quartier de la Ravine Blanche à Saint-Pierre, à La Réunion. Il dessine depuis l'âge de trois ans encouragé par sa mère qui l’a toujours poussé dans cette voie. Puis il commence à tagguer et se met au graffiti sauvage avec la peur de se faire surprendre par la police. Á l'époque, les graffeurs étaient ''un peu mal vu", considérés comme des délinquants. Son père a mis une bonne dizaine d'années à accepter le fait que son fils soit un graffeur. Le déclic intervient lorsqu'il fait sa première exposition à La Villa des Arts au Tampon. Le regard de son père sur son art change. Son objectif : essayer de casser cette mauvaise image de la génération de son père et de montrer qu'avec une bombe de peinture "on arrive à faire quelque chose de bien". 

Des fresques touchantes ultra réalistes en hommage aux habitants de La Réunion

Les bailleurs sociaux font appel à Méo pour sublimer les quartiers réunionnais avec des projets XXL. Il met sa technique au service de l’émotion et du message qu’il veut faire passer. Il réalise des portraits, plus ou moins grands en fonction de la taille du mur sur lequel il travaille.

Projet "mon quartier, mon Zistoire"

Ce projet consiste à transmettre l'histoire et l'héritage culturel de La Réunion à travers ses œuvres. Méo est un artiste engagé qui se sent investi par une mission. Il réalise un vrai travail de recherche historique. 

Méo prend soin de choisir tous ses modèles. Ainsi, Marie-Louise, la lavandière qu'il a pris pour modèle "mérite" pour lui d'être sur une façade mur. C'est une vraie rencontre entre l'artiste et son modèle. Les photos des œuvres de Méo ne sont tirées qu'à trois exemplaires. Il en offre toujours un à son modèle pour le remercier. Il refuse l'idée de gagner de l'argent avec leur image.

Gardien de la mémoire réunionnaise

A L'Hermitage, il retrouve Christian, collectionneur d'objets d'antan. Méo, utilise certains de ces trésors du patrimoine réunionnais pour ses compositions artistiques. Cette recherche d’authenticité lui permet d’exprimer sa créolité, il est le sauveteur d'une culture en péril qu’il souhaite transmettre aux plus jeunes. 

Artiste reconnu, il reste pourtant attaché à la clandestinité de ses débuts, comme lorsqu'il peint une mangue dans un tunnel.

Méo
Méo devant sa fresque ©FTV/909productions.tv

Un film écrit et réalisé par Sarah Almosnino 

Production 909 PRODUCTIONS

Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée et la participation de France Télévisions 

Durée 13 min - Année 2022

Outre-mer Street art

Outre-mer street art est une web série qui vous propose de découvrir l'art urbain dans les Outre-mer. Un périple artistique avec cette nouvelle génération talentueuse.  Retrouvez tous les épisodes d'Outre-mer Street Art en cliquant ici.