publicité

Vol Air France Paris-Cayenne: "le commandant de bord a parfaitement respecté les procédures"

Le spécialiste aéronautique et ancien pilote Air France, Gérard Feldzer revient sur l'incident technique qui a contraint le Boeing 777 a opérer sa vidange de kérosène au-dessus de la forêt de Fontainebleau. Pour lui, le commandant de bord a respecté scrupuleusement la procédure.  

Gérard Feldzer, vidange Boeing Paris-Cayenne, forêt de Fontainebleau. © Gérard Feldzer-Leemage-JCB
© Gérard Feldzer-Leemage-JCB Gérard Feldzer, vidange Boeing Paris-Cayenne, forêt de Fontainebleau.
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le , mis à jour le
Gérard Feldzer est catégorique. Le commandant de bord du Boeing 777 qui devait relier ce dimanche matin Paris à Cayenne a pris "la bonne décision" en respectant les directives des contrôleurs aériens.

"Au décollage, un avion long-courrier atteint sa masse maximale avec environ 100 tonnes de kérosène dans ses réservoirs. Face à un dysfonctionnement moteur au décollage, il ne peut prendre le risque de continuer. Il doit se délester à raison d'une tonne par minute pour ensuite atterrir dans les meilleures conditions."
Gérard Feldzer
















"En 30 ans de carrière, cela ne m'est jamais arrivé"

Dans ces circonstances, deux autres solutions sont envisageables mais ne sont pas satisfaisantes selon Gérard Feldzer. "Tourner dans le ciel francilien durant des heures pour vider les réservoirs avec des conséquences aussi sur la pollution ou bien prendre le risque d'atterir et de briser l'avion." "Cette dernière solution", précise le spécialiste aéronautique, "intervient uniquement dans une situation d'urgence absolue, c'est déjà arrivé."
© Guyane 1ère
© Guyane 1ère
Ce qui s'est produit ce dimanche avec le vol Air France Paris-Cayenne est très rare. "Sur 30 millions de vols par an, on ne dénombre qu'une dizaine de cas" affirme Gérard Feldzer qui ajoute "en 30 ans de carrière cela ne m'est jamais arrivé."

© AFP
Reste la polémique soulevée par la vidange sur la forêt de Fontainebleau. Le site flightradar24.com, qui suit en temps réel les positions d'avions, montre qu'un Boeing d'Air France parti de l'aéroport d'Orly a effectué plusieurs tours au-dessus de la forêt située au sud de Paris avant de gagner Roissy. 
Dans un tweet, le maire de la ville a très vivement réagi pour dénoncer ce procédé qu'il juge "scandaleux", indiquant que "la forêt de Fontainebleau, c'est 10 millions de visiteurs par an, l'espace naturel le plus protégé de France" 
"C'est un enjeu de sécurité", a expliqué Eric Prévot, commandant de bord au sein de la compagnie aérienne. "Le choix se porte sur une zone non urbanisée et la vidange s'opère à 2000 mètres d'altitude. 10% environ de résidu atteignent le sol puis se vaporise" indique Gérard Feldzer. 

Concernant l'origine précise de l'incident technique, aucune précision n'est communiquée par Air France.  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play