outre-mer
territoire

Vol Paris-Cayenne: le sénateur de Guyane ne digère pas le tweet du maire de Fontainebleau

polémique
Vol Air France Paris-Cayenne: "le commandant de bord a parfaitement respecté les procédures"
©Leemage - Guyane 1ère
La vidange opérée sur la forêt de Fontainebleau par le Boeing 777, reliant Paris à Cayenne, ce dimanche, fait l'objet d'un tir croisé sur Twitter entre le maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux et le sénateur de Guyane, Antoine Karam. 
Le sénateur de Guyane, Antoine Karam n'a que très modérément apprécié les propos du maire de Fontainebleau à propos de l'incident technique intervenu sur le vol Air France Paris-Cayenne obligeant l'appareil à se délester de 100 tonnes de kérosène au-dessus de la forêt de Fontainebleau. 

"Scandaleux que cette procédure soit encore autorisée" 

Frédéric Valletoux (LR)
©AFP

Frédéric Valletoux a jugé en effet "scandaleux" que l'on puisse déverser des tonnes de kérosène sur la forêt de Fontainebleau dont il rappelle dans un tweet publié dimanche, jour de l'incident technique" qu'il s'agit avec "10 millions de visiteurs par an" du massif forestier "le plus protégé de France."

Le maire de Fontainebleau s'est expliqué plus longuement sur franceinfo en précisant notamment qu'"Il y avait eu des polémiques il y a des années à ce sujet. Suite à ces polémiques, je pensais que ces pratiques avaient cessé et que le dégazage au-dessus de la forêt était interdit" .

Et le maire de Fontainebleau d'argumenter, "il faut que l'administration de l'aviation civile nous dise clairement les choses et que l'État nous dise si c'est un site qui a réellement une valeur écologique, on doit tout faire pour le préserver. Ou est-ce que c'est un site qui doit aussi servir de zone de délestage de kérosène de temps en temps, lorsqu'il y a urgence ? On ne peut pas dire oui à ces deux questions en même temps, ce n'est pas possible."

"Il eut été plus digne de saluer le sauvetage des 289 passagers"


Antoine Karam
©Tweeter Antoine Karam
Antoine Karam, n'a pas apprécié que le maire de Fontainebleau puisse défendre d'abord sur son compte Twitter puis dans les médias le massif forestier sans évoquer le sort des passagers. "...Avant de dénoncer la pollution de votre forêt, il eut été plus digne de saluer le sauvetage des 289 passagers" écrit le sénateur de Guyane sur son compte tweeter.