Wallis et Futuna, premier territoire français à basculer en 2020

fêtes de fin d'année
2020 image d'illustration
©Adrien NOWAK / Hans Lucas
Décalage horaire oblige, Wallis et Futuna, dans le Pacifique, a 11 heures d'avance sur l'hexagone. En ce 31 décembre, à 13 heures à Paris, Wallis et Futuna bascule donc en 2020. La Polynésie, elle, passera en 2020 avec 11 heures de retard sur l'hexagone. 
Wallis et Futuna est géographiquement le territoire français le plus proche de la ligne du changement de date. L'archipel du Pacifique a donc été le premier à basculer en 2020. Lorsqu'il est 13 heures à Paris, il est en effet minuit à Wallis et Futuna. Les 11.500 habitants ont donc été les premiers Français à célébrer la nouvelle année. Regardez les explications de Mirna Kilama, journaliste à Wallis et Futuna la 1ère : 
©la1ere
 

La Calédonie, La Réunion et Mayotte

Avant l'hexagone, d'autres terres françaises basculent en 2020. La Nouvelle-Calédonie (à 14h, heure de Paris), puis La Réunion (21h, heure de Paris) et Mayotte (22h, heure de Paris).
 

Après l'hexagone

Lorsque l'hexagone aura basculé en 2020, à minuit, d'autres coins de France n'auront pas encore franchi le cap de la nouvelle année. Saint-Pierre et Miquelon et la Guyane ont quatre heures de retard sur le fuseau horaire de Paris. La Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélémy comptent cinq heures de décalage. 

Enfin, la Polynésie sera le dernier territoire tricolore à franchir le cap symbolique de la nouvelle année. Lorsqu'il sera minuit à Papeete, il sera déjà 11h du matin, le 1er janvier à Paris. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live