Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée

sportif ultramarin
Yannick Borel, épéiste
Yannick Borel, épéiste, champion d'Europe ©JEAN MARIE HERVIO / DPPI Media
Yannick Borel a décroché à Torun (Pologne) son premier titre de champion d'Europe en individuel à 27 ans. Ce sportif antillais a pratiquement validé son ticket pour l'épreuve individuelle des jeux Olympiques de Rio, alors qu'il était en concurrence interne avec Jean-Michel Lucenay.
A 27 ans, ce grand gaillard de Yannick Borel (1m96) n'a pas flanché. Pour ce natif de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Torun en Pologne l'aura révélé. C'est la première fois qu'il remporte le titre de champion d'Europe à l'épée. Cette victoire permet à Yannick Borel d'envisager avec quasi-certitude sa participation aux Jeux olympiques de Rio pour l'épreuve individuelle. 

Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée
Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée ©DR

 

Epéistes de qualité

L'avantage avec les épéistes français, c'est que lorsque ses leaders flanchent, il y en a toujours d'autres qui sortent du bois pour assurer. Mardi, le numéro 1 mondial Gauthier Grumier est passé à côté de son épreuve individuelle, battu dès le 1er tour par le Russe Anton Avdeev, alors que le numéro 4 mondial Daniel Jérent est également passé à la trappe au même tour.
 

Borel en concurrence avec Lucenay

Peu importe, car l'entraîneur national Hugues Obry dispose dans son effectif de deux autres cartouches de premier plan, avec Yannick Borel (17e mondial) et Jean-Michel Lucenay (32e). Ça tombe bien, ces deux épéistes étaient en sélection interne pour décrocher le dernier sésame pour Rio en individuel, alors que Grumier et Jérent avaient déjà leur billet en mains.

Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée
Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée ©DR

 

Suspense dans les demi-finales

Les deux Ultra-marins ont failli pousser le suspense jusqu'au bout, tous les deux atteignant les demi-finales. Lucenay, battu d'un rien par le Suisse Max Heinzer (15-12) a probablement laissé passer sa chance alors que Borel a facilement disposé de l'Ukrainien Bogdan Nikishin (15-8). En s'imposant contre Heinzer en finale, Borel succède à Grumier au palmarès continental, lui qui avait déjà battu... Heinzer l'an passé à Montreux pour son premier titre individuel.

Podium épée en individuel
Podium épée en individuel ©DR

 

Ticket pour les JO en individuel

Avec ce sacre, Borel devrait ainsi disputer ses deuxièmes jeux Olympiques en individuel après les JO-2012 de Londres où il avait atteint les quarts de finale. Lucenay devrait occuper l'inconfortable place de remplaçant par équipes. La décision est attendue fin juin. Ces deux médailles de Borel (or) et Lucenay (bronze) viennent s'ajouter à l'argent d'Erwann Le Pechoux au fleuret et le bronze de Charlotte Lembach au sabre.
 

Objectif rempli

La Fédération avait fixé l'objectif pour cette dernière préparation avant Rio à cinq médailles dont deux d'or, alors qu'à Montreux la France de l'escrime était rentrée avec six médailles dont deux titres. Mercredi, les deux dernières épreuves individuelles se dérouleront à Torun, avec le sabre messieurs et l'épée dames, avant de laisser la place aux compétitions par équipes de jeudi à samedi.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live