publicité

Thiers, capitale du Couteau-chien antillais et des fines-lames au nickel calédonien

Le salon Coutellia, festival international du couteau d’Art et de Tradition se déroule à Thiers les 20 et 21 mai 2017. L’occasion de découvrir le couteau-chien des Antilles françaises et de belles productions en acier au nickel calédonien.

Couteaux-chien de l’entreprise Thiers-Issard à Thiers. © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Couteaux-chien de l’entreprise Thiers-Issard à Thiers.
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le
Plus grande aire économique dédiée à la coutellerie en France, Thiers ambitionne d'être reconnu comme la référence incontournable dans son domaine, tout en contribuant au rayonnement de la filière française sur le plan international. À Thiers en Auvergne, une coutellerie familiale maintient une relation centenaire avec la Martinique et la Guadeloupe. Elle produit les couteaux-chiens qu’apprécient les cuisiniers des Antilles. Une autre coutellerie n’utilise que de l’acier inoxydable français avec du nickel pur de la SLN calédonienne.
Nickel Thiers Verdier

Thiers et son festival du couteau

Thiers, capitale française et historique de la coutellerie, accueille samedi 20 et dimanche 21 mai 2017 le festival Coutellia, salon international du couteau d'art et de tradition. 6.000 visiteurs sont attendus dans le cadre de ce rendez-vous qui affiche 27 éditions au compteur. Les aficionados des fines-lames vont visiter les 230 couteliers d'art, couteliers-fabricants, collectionneurs de couteaux anciens et fournisseurs de matières premières et machines-outils. Et avec eux, des pièces d'art reflétant toute la culture de leur pays d'origine, qui seront exposées et vendues par des créateurs venus du monde entier.

Des emplois et des artisans couteliers

À Thiers et dans le bassin, on comptabilise 78 fabricants de couteaux pour un emploi total de 852 personnes et 34 artisans couteliers. Un véritable secteur économique en Auvergne et à l'international. Située dans le Massif Central, au cœur d'un réseau de villes importantes telles Lyon, Saint-Etienne ou Clermont-Ferrand, Thiers concentre des petites structures composées en moyenne de 12 salariés chacune. L’une d’elles, la coutellerie Sabatier Thiers Issard produit le couteau-chien, un couteau simple et résistant, à l’acier compatible alimentairement, emblématique des Antilles françaises où il s’en vend plus de 600.000 exemplaires chaque année, malgré les faux, les copies de mauvaise qualité, fabriqués en Chine. 
Couteau chien

Made in France et nickel calédonien

Bien qu'enracinées localement, les TPE-PME de Thiers vivent à l'heure d'une économie mondialisée. Suite à la fin de l'ère industrielle en France, Thiers a pris un virage positif. 95 % des couteliers ont une activité sur le plan international. Les ventes n'échappent pas à la règle, un professionnel sur deux exportant dans les pays de l'Union européenne. Viennent ensuite, à part égale (14 % des exportations), l'Amérique (principalement vers les Etats-Unis et le Canada) et l'Asie (en grande majorité vers la Chine). Sur place, une entreprise de coutellerie familiale, Verdier, organise son développement avec le meilleur acier européen. L'inox contient un alliage de nickel produit en Nouvelle-Calédonie par le groupe Eramet. Ces ustensiles de cuisine, haut de gamme, s’exportent dans le monde entier.
Extrémité de fourchettes en acier inoxydable et nickel calédonien. Fabrication 100 % française par André Verdier à la Celles-sur-Durolles © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Extrémité de fourchettes en acier inoxydable et nickel calédonien. Fabrication 100 % française par André Verdier à la Celles-sur-Durolles

La PME Sabatier protège son couteau-chien

Les exportations de coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers en métaux de l'Auvergne se sont élevées à 153,4 millions d'euros (dont 124,5 en provenance du Puy-de-Dôme, soit 81 %). L'Auvergne représente 2 % des exportations françaises de ces produits.
Les ventes de l'industrie coutelière du bassin de Thiers s'effectuent en direction des détaillants et de grossistes. Naturellement, le premier marché leur permettant d'écouler leur production demeure celui des arts de la table.
Si le savoir-faire des couteliers de Thiers est marqué par la tradition et le savoir-faire français, ils n'en sont pas moins dynamiques. Ils n'hésitent pas à renouveler leur offre. Et surtout, ils s'inscrivent dans l'innovation en déposant des brevets.
Dans l’hexagone, le « couteau-chien » Sabatier Thiers-Issard « made in France », n’est vendu que dans un seul magasin, chez Pitelet à Thiers. Aux Antilles, il bénéfice depuis 2016 d'une protection avec un numéro INPI ( institut national de protection international) qui en garantie l'authenticité sur l'emballage vert du couteau.
 
INFORMATIONS PRATIQUES
Le salon Coutellia se tient à Thiers le week-end des 20 et 21 mai. Lieu : salle polyvalente "Jo Cognet", ZI du Breuil à Thiers - Accès : Autoroute A 72, (sortie Thiers Ouest), SNCF, aéroport de Clermont-Ferrand à 20 mn.
Horaires : ouvert sans interruption : le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 18h
Tarifs : journée : 10 €/pers. (Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans ou week-end : 15€/pers - Incluant l'entrée au salon, animations, entrée au Musée de la Coutellerie.
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play