Budget du Posei : réunion décisive vendredi à Bruxelles

agriculture
Illustration agriculture
©Réunion la 1ère
C'est demain, vendredi 27 novembre, à Bruxelles, qu'une décision sera prise concernant la baisse possible du budget du POSEI, l'aide européenne aux agriculteurs des Outre-mer. Explications. 
"Les ministres ont beaucoup mouillé la chemise. Demain se joue la concrétisation des demandes que nous avons formulées et c'est très important". Ce jeudi 26 novembre, lors d'une audition à l'Assemblée nationale et au Sénat, le ministre de l'Agriculture est revenu sur le risque de baisse de 3,9% du prochain budget (2021-2027) du Posei. "Le Posei, c'est un message politique qui est renvoyé", a expliqué Julien Denormandie. Regardez cet extrait :
 
"Le Posei, on s'est beaucoup battus" dit à l'Assemblée nationale le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie. "Demain se joue la concrétisation de nos demandes".

On vous expliqué en quatre temps les actes précédents.
 

Acte 1 : une baisse annoncée de 3,9%

Il y a quelques mois, dans le cadre de la préparation du budget 2021-2027, la Commission européenne a préconisé une baisse de 3,9% de cette aide européenne. Le Posei est pour les agriculteurs d'Outre-mer l'équivalent de la PAC (Politique Agricole Commune) destinée aux agriculteurs de l'Europe continentale. Cette aide spécifique est de l'ordre de 280 millions d'euros pour les agriculteurs des Outre-mer français. Or, l'Europe envisage de diminuer le budget du Posei de 3,9%. 

Acte 2 : la mobilisation du Parlement

Face à l'inquiétude des agriculteurs ultramarins, plusieurs parlementaires européens, toutes tendances confondues, se sont mobilisés. Le 7 octobre dernier, ils ont organisé un rassemblement symbolique à Bruxelles, devant le parlement, à l'aide d'une banderole disant "Non aux coupes du Posei". Fin octobre, le Parlement Européen s'est opposé à cette baisse annoncée du Posei, votant à une large majorité le maintien du budget actuel. 

Acte 3 : le soutien du gouvernement

A la suite de la mobilisation des parlementaires européens, le gouvernement français a indiqué qu'il s'opposait lui aussi à cette baisse du Posei. "Nous ne laisserons pas tomber les Outre-mer", avait indiqué le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, à l'Assemblée nationale. Mais le budget du Posei se discute au niveau européen, donc avec les 27 pays membres de l'Union Européenne. 
 

Acte 4 : que se passe-t-il vendredi ?

Demain, vendredi 27 novembre, se déroule à Bruxelles un "trilogue". Dans le jargon européen, un trilogue est une réunion des trois entités européennes : Parlement, Commission Européenne, Conseil européen. Le trilogue tente de parvenir à un compromis lorsque les trois instances ont des positions discordantes. C'est donc ce "trilogue" qui décidera de la baisse ou du maintien du Posei. Mais les trilogues se réunissant à huis-clos, il n'est pas certain que la décision soit connue immédiatement. "Demain se joue la concrétisation des demandes que nous avons formulées, c'est très important? A ce stade on a fait tout ce qu'on pouvait faire", a expliqué Julien Denormandie. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live