Claudy Siar : "La Guadeloupe est aux avant-postes de ce que sera l’humanité de demain" [#MaParole]

portraits
Claudy Siar #MaParole
©Cécile Baquey

Chanteur, producteur, présentateur vedette sur RFI et Vox Africa, Claudy Siar évoque dans #MaParole son enfance passée en région parisienne et dans la Drôme, son parcours de présentateur dans de nombreuses radios et chaînes de télévision ainsi que ses combats politiques.

"Tant que j’ai de l’essence, je parle". Petit, Claudy Siar n’arrêtait pas de parler. A l’adolescence, le présentateur est devenu plus réservé et rongé par l’injustice. Cette envie d’en découdre, de s’indigner et de s’engager remonte à son adolescence. Une adolescence marquée par une mère très présente qui s’est "sacrifiée" pour éduquer ses enfants.

La famille de Claudy Siar est venue de Guadeloupe dans les années 60. Sa mère voulait poursuivre ses études d’infirmière. Elle avait déjà quatre enfants et un courage incroyable malgré "une enfance volée". A la fin de ses études, elle apprend que son mari est mort dans un accident. Elle fait face et finit par se remarier avec le père de Claudy Siar "rencontré à l’hôpital Tenon, précise-t-il. Elle l’a soigné alors qu'il avait la tuberculose".

Mais le couple ne s’entend pas. Le père de Claudie Siar est violent avec sa femme. Il kidnappe régulièrement les deux frères Claudy et Eric, les cache dans des bidonvilles à Nanterre ou à Créteil. Pour protéger Claudy, sa mère décide de l’envoyer pendant quatre ans à Pierrelongue dans la Drôme chez Simone et Henri, un couple de viticulteurs. Une expérience inoubliable. "Ça constitue mon identité, raconte Claudy Siar dans #MaParole, ils m’ont appris la valeur du travail".

Dans le premier épisode de #MaParole, Claudy Siar évoque aussi ses souvenirs de Guadeloupe ainsi que son premier voyage en Afrique à Kinshasa. En 1983, grâce au spectacle Carmen la Matadore, il est repéré par l’un des dirigeants de Tropic fm qui lui propose de faire de la radio. Puis il rencontre Jean-Louis Foulquier de France Inter avec qui il fait ses armes de chroniqueur musical.

Militant dans l'âme, Claudy Siar organise à 23 ans sa première manifestation devant le siège d’Antenne 2 après une émission dans laquelle Charles Trenet tenait des propos racistes. Plus de 3000 personnes y participent. Puis en 1992, Claudy Siar sort son album Génération consciente. Un titre qui le suit jusqu’à aujourd’hui.

►​​​​​​​Claudy Siar : chapitre 1

En même temps que sa carrière à la radio, Claudy Siar fait régulièrement de la télévision. Il participe notamment à l’émission Dans le baba dans laquelle il fait les premiers testings à la télévision française. En dehors des médias, Claudy Siar devient directeur artistique d’une boîte de nuit de 1986 à 1997. A Montreuil dans les années 80/90, La 5e dimension connaît un gros succès. Yannick Noah y fait son premier concert. "Quand Mike Tyson est venu à Paris, il est allé danser à La 5e dimension", raconte Claudy Siar dans le deuxième épisode de #MaParole.

Claudy Siar au Cap vert avec Jacob Desvarieux pour Couleurs tropicales (RFI) en 2005
Claudy Siar au Cap vert avec Jacob Desvarieux pour Couleurs tropicales (RFI) en 2005 ©SEYLLOU DIALLO / AFP

Pendant toute cette période, Claudy Siar pouvait "passer deux trois jours sans dormir". Le militantisme n’est jamais loin. En 1993, il organise une marche pour commémorer l’abolition de l’esclavage et participe activement à la manifestation du 23 mai 1998. A la radio, il devient le présentateur de Couleurs tropicales sur RFI en 1995, une émission qu’il continue à animer aujourd’hui avec enthousiasme.

►​​​​​​​Claudy Siar : chapitre 2

Dans l’épisode 3 de #MaParole, Claudy Siar évoque ses quelques mois passés en tant que Délégué interministériel à l’égalité des chances d’Outre-mer de 2011 à 2012. Très critiqué pour avoir accepté ce poste alors que la France était présidée par Nicolas Sarkozy, Claudy Siar estime dans #MaParole avoir "mis presque autant d’énergie à se justifier sur le fait d’avoir accepté le poste que d’énergie à travailler".

Dans ce troisième épisode, le présentateur raconte aussi l’Eurovision de 2006 qu’il a co-présentée avec Michel Drucker avec qui il se trouve beaucoup de points en commun. Il évoque également un épisode assez douloureux de sa carrière, sa grève de la faim en 2015, à la suite d’un désaccord profond avec son associé de Tropic fm.

Depuis 2016, en plus de Couleurs tropicales sur RFI, Claudy Siar présente The voice Afrique francophone sur Vox Africa. Une nouvelle aventure qui le passionne. La fibre militante ne le quitte pas. En 2017, après avoir vu un reportage sur CNN montrant des migrants subsahariens vendus en esclaves en Lybie, il fait une vidéo sur Facebook qui devient virale. Trois jours après, il organise une manifestation qui réunit plusieurs milliers de personnes à Paris.  

►Claudy Siar : chapitre 3

Prise de son : Bruno Dessommes.

Pour retrouver tous les épisodes de #MaParole, cliquez ici.  

​​​​​​​

​​​​​​​

​​​​​​​

​​​​​​​

​​​​​​​

Claudy Siar en 5 dates

♦ 21 septembre 1991

Claudy Siar organise une manifestation devant Antenne 2 à la suite des propos racistes de Charles Trenet dans le best-of de l'émission Dim, Dam, Dom.

♦ 23 avril 1993

Claudy Siar organise à Paris une marche de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

♦ 17 mars 2001

Décès de la mère de Claudy Siar

♦ 29 mars 2011

Claudy Siar est nommé Délégué interministériel pour l’égalité des chances de Français d’Outre-mer.

♦ 17 novembre 2017

Claudy Siar critique dans une vidéo la vente de migrants rendus esclaves révélée par un reportage de CNN en Libye