Coronavirus : le Dixmude et le Mistral "ne seront pas utilisés comme des bateaux-hôpitaux" (Sibeth Ndiaye)

coronavirus
Sibeth Ndiaye
©DR
A l'issue du conseil des ministres, ce mercredi 1er avril, la porte-parole du gouvernement a précisé les missions qui seront confiées aux deux porte-hélicoptères Dixmude et Mistral, envoyés aux Antilles-Guyane et dans l'océan Indien.
La porte-parole du gouvernement a précisé à l'issue du conseil des ministres les missions qui seront confiées aux deux porte-hélicoptères Mistral et Dixmude envoyés dans l'océan Indien et aux Antilles-Guyane dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus.
 

Ces deux porte-hélicoptères ne seront pas utilisés comme des bateaux-hôpitaux. Ils vont transporter du matériel sanitaire. Ils apporteront un soutien logistique important, notamment en matière de sécurité civile car ils embarquent des hélicoptères qui seront importants pour pouvoir réaliser par exemple des évacuations sanitaires rapides.

L'objectif est bien d'avoir une prise en compte extrèmement fine des besoins qui sont ceux des agences régionales de la santé et des préfectures dans les Outre-mer en tenant compte de leurs spécificités

Sibeth Ndiaye
 


La porte-parole du gouvernement a précisé que le gouvernement suit "avec la plus grande attention la situation dans les Outre-mer, dont nous connaissons les fragilités (...) Le président a souhaité que chacun des ministres prenne en compte la problématique des Outre-mer."
 

Quel rôle pour le Dixmude et le Mistral ?

Depuis l'annonce la semaine dernière par Emmanuel Macron de l'envoi du Dixmude et du Mistral dans les Outre-mer, de nombreuses interrogations avaient vu le jour, sur les missions précises de ces deux porte-hélicoptères amphibie, présentés par la Marine nationale comme étant des "couteaux suisses".