Coronavirus : la région Île-de-France envoie 20 nouveaux lits de réanimation aux Antilles

coronavirus
Service réanimation du CHUM
Service de réanimation à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©CHU de Martinique
Le matériel de réanimation et les 20 lits supplémentaires seront opérationnels “dès le début de la semaine prochaine”, annonce la région Île-de-France dans un communiqué. La maire de Paris, Anne Hidalgo, débloque de son côté une aide d’urgence de 100 000 euros.

La mobilisation nationale se poursuit pour aider les Antilles, en proie à une situation sanitaire catastrophique depuis quelques semaines en raison de la propagation du variant Delta. Avec des taux d’incidence records de 1 843 cas positifs pour 100 000 habitants en Guadeloupe, 1 147 pour 100 000 habitants en Martinique, les hôpitaux de ces territoires sont saturés, en sous-effectif et manquent d’équipements. 

20 nouveaux lits de réanimation

Pour prêter main forte aux établissements hospitaliers antillais, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, annonce l’envoi en fin de semaine de matériel de réanimation, notamment des moniteurs et des respirateurs, en Guadeloupe et en Martinique. Un investissement total de 600 000 euros. 

Cet équipement permettra de rendre opérationnels 20 nouveaux lits de réanimation supplémentaires “dès le début de la semaine prochaine”, précise la région dans un communiqué. 

 

 

Au regard du caractère dramatique de la situation et des liens très forts unissant la Région Île-de-France avec la Guadeloupe et la Martinique, la Présidente de la Région, Valérie Pécresse, s'est entretenue à plusieurs reprises avec ses deux homologues Ary Chalus et Serge Letchimy afin d'évaluer leurs besoins et  de leur faire part du déblocage d'une aide exceptionnelle en faveur des services de réanimation de leur CHU respectif.
-Communiqué de la région Île-de-France


Patrick Karam, vice-président de la région Ile-de-France, se rendra également sur place “pour évaluer la situation et faire le lien avec les deux collectivités territoriales”.

100 00 euros d’aide d’urgence


À cette aide s’ajoutent 100 000 euros, soit 50 000 euros par territoire, pour soutenir les campagnes d’incitation à la vaccination dans les deux îles. Une aide d’urgence débloquée vendredi 13 août par la maire de Paris, Anne Hidalgo. 

L'interview de Valérie Pécresse par Outre-mer La 1ère