Coronavirus : la Sécurité civile envoie une équipe médicale à Mayotte

coronavirus
sécurité civile logo
Un secouriste de la sécurité civile, en 2019. (image d'illustration) ©Sylvain THOMAS / AFP

La Sécurité civile a annoncé mardi l'envoi d'une équipe médicale de 35 personnes à Mayotte, pour aider le département français de l'Océan indien à faire face à l'épidémie de Covid-19 et à l'apparition des variants sud-africain et britannique.

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, l'ESCRIM (Élément de Sécurité civile rapide d'intervention médicalisée) part mardi soir à Mayotte afin de renforcer les capacités d'accueil de l'hôpital de Pamandzi, selon la Sécurité civile. 

Début février, le gouvernement a décidé un reconfinement à Mayotte pour au moins trois semaines face à l'épidémie de Covid-19, en forte progression dans l'île.

Le détachement est composé de 35 sapeurs-sauveteurs (unités d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile) et sapeurs-pompiers (SDIS du Gard, du Calvados et du Haut-Rhin), qui sont médecins urgentistes, infirmiers, infirmiers anesthésistes, auxiliaires sanitaires, pharmaciens et logisticiens. Ils emportent avec eux 15 tonnes de matériel médical.


Le ministère des Armées avait annoncé il y a une semaine l'envoi de 14 soignants militaires supplémentaires en renfort à Mayotte. Lundi, le taux d'incidence à Mayotte était de 858,8 pour 100.000 habitants, selon l'Agence régionale de santé. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live