Coronavirus : les autorités sanitaires mettent en garde contre les vertus présumées de l'artemisia

coronavirus
Artemisia
L'artemisia est une plante traditionnelle utilisée dans le remède malgache baptisé "Covid-Organics" ©Fabrice COFFRINI / AFP
L'Agence française de sécurité du médicament met en garde contre les produits présentés sur Internet comme des solutions au COVID-19, dont l’Artemisia. Cette plante traditionnelle est à la base d'un remède contre le coronavirus largement distribué à Madagascar. 
L'artemisia, plante de la pharmacopée traditionnelle, est présentée par les autorités de Madagascar comme un remède efficace contre le coronavirus. Le "Covid-organics", une préparation à base d'artemesia a été mise au point par les services de santé malgache et largement distribuée à la population de Madagascar. Le président malgache, Andry Rajoelina en fait largement la promotion.
madagascar rajoelina traitement coronavirus
Le 20 avril, le président malgache Andry Rajoelina a présenté un remède local contre le coronavirus, à base d'artemisia, une plante connue dans la pharmacopée traditionnelle ©RIJASOLO / AFP
 

Mises en garde

Mais après l'OMS Afrique, c'est au tour des autorités sanitaires françaises de mettre en garde contre l'utilisation de cette plante traditionnelle et de ses dérivés. L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament a publié le 4 mai une mise en garde "contre les produits présentés sur Internet comme des solutions au COVID-19, dont l’Artemisia annua". L'ANSM explique : 
 

Les produits à base d’Artemisia annua n’ont jusqu’alors pas fait la preuve de quelconques vertus thérapeutiques. Nous rappelons que cette plante a auparavant fait l’objet du même type de message sur de prétendues vertus thérapeutiques contre le paludisme. Là encore, la preuve de son efficacité n’a pas été démontrée et des personnes en ayant pris ont développé des formes graves de paludisme.

Communiqué de l'ANSM


Madagascar exporte

Loin de ses mises en garde, les autorités malgaches exportent désormais le "Covid-organics" vers plusieurs pays : la Guinée-Bissau et la Guinée-Equatoriale ont reçu du Covid-Organics la semaine dernière, le Niger en a également receptionné un lot. Les Comores ont à leur tour commandé du Covid-Organics.

A Madagascar, outre le Covid-Organics, les autorités ont annoncé qu'elles allaient lancer un essai clinique sur une injection contre le coronavirus à base d'artemisia. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live