Isolement, test, motifs impérieux... Tout ce qu'il faut savoir pour voyager vers, entre et depuis les Outre-mer

coronavirus
Aéroport Paris
©Jean-Michel Mazerolle

Avec la recrudescence de cas de Covid-19 et la détection de variants en Outre-mer, les mesures ont été renforcées par les autorités. Outre-mer la 1ère fait le point sur les nouvelles règles en vigueur pour voyager vers et depuis les Antilles, la Guyane, La Réunion, Mayotte, la Calédonie.

Quels territoires exigent un test PCR? Où la quarantaine à l'arrivée est-elle obligatoire? Où y a-t-il un couvre feu? Les motifs impérieux sont-ils toujours d'actualité? Vous vous posez beaucoup de questions sur les départs vers et depuis les Outre-mer, alors que les modalités de voyages ont évolué ces dernières heures.

 

Cliquez sur la situation qui vous concerne : 

► 1 - Je voyage depuis l'Hexagone vers un territoire d'Outre-mer
► 2 - Je voyage d'un territoire d'Outre-mer vers un autre
► 3 - Je voyage des Outre-mer vers l'Hexagone
 

1 - Depuis l'Hexagone vers les Outre-mer

Vous envisagez d'aller passer quelques jours de vacances en Outre-mer? 

► A compter du lundi 18 janvier, une septaine est requise tous les voyageurs une fois arrivés à destination, ainsi qu'un test PCR négatif à l’issue de cet isolement. Attention, en Nouvelle-Calédonie, l'isolement dure 14 jours, en non sept. Il ne se fait pas à domicile mais dans un hôtel récquisitionné par le gouvernement du Caillou. 
► C'est le cas depuis plusieurs mois maintenant et ça n'a pas changé ces derniers jours, vous devez pouvoir présenter un test PCR négatif de moins de 72h au moment de l'embarquement.
► Il faut également se munir d'une attestation sur l'honneur déclarant qui vous ne présentez pas de symptômes du coronavirus. Cette attestation peut être rédigée sur une feuille libre, si la compagnie aérienne ne fournit pas de document. Pour la Polynésie, le gouvernement exige la production d'un formulaire sanitaire d'engagement pour tout voyageur entrant par voie aérienne. Il est demandé au moment de l'enregistrement pour le vol. 
► Les passagers à destination de la Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna, de Polynésie, de Guyane, et de Mayotte doivent justifier d’un motif impérieux. Pour être autorisés à entrer en Nouvelle-Calédonie, particuliers et professionnels doivent soumettre une demande de recensement auprès du gouvernement. Le préfet de La Réunion a rétabli les motifs impérieux entre l'île et l'Hexagone dans les deux sens. La mesure sera effective à partir du 28 janvier.
► Enfin, pour les voyageurs qui partent de l'Hexagone par un vol du soir ou tôt le matin, une attestation dérogatoire de déplacement est nécessaire à partir de 18h et jusqu'à 5h du matin, nouveaux horaires du couvre-feu en France métropolitaine. 

2 - D'un territoire d'Outre-mer vers un autre

Vous partez de Mayotte vers La Réunion? De la Guyane vers la Guadeloupe? Attention, les modalités de voyage ont aussi changé ces derniers jours et varient en fonction des préfectures. 

Les autorités demandent désormais aux passagers de s'isoler pendant sept jours. Cette isolement ne peut prendre fin qu'avec un test PCR négatif. Attention, en Nouvelle-Calédonie, l'isolement dure 14 jours, en non sept. Il ne se fait pas à domicile mais dans un hôtel récquisitionné par le gouvernement du Caillou. Aucune septaine n'est demandée après un voyage entre la Guadeloupe et la Martinique.
► Les déplacements depuis Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Guyane vers la Martinique ou la Guadeloupe et inversement sont interdits à moins de disposer d'un motif impérieux.
Un test PCR négatif au Covid-19 et réalisé dans les 72h est désormais obligatoire avant tous les vols au départ de Mayotte, de La Réunion, de Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Les préfets des Antilles et de Guyane ont spécifié que les tests antigéniques n'étaient plus acceptés à partir du lundi 18 janvier.
En revanche, pas besoin de test PCR ni de motif impérieux pour voyager entre la Guadeloupe et la Martinique.
► Au départ de la Guyane, de Mayotte et de La Réunion, les voyageurs sont également invités à remplir une attestation sur l’honneur déclarant qu'ils ne présentent pas de symptômes. Cette attestation peut être rédigée sur une feuille libre, si la compagnie aérienne ne fournit pas de document.

3 - Depuis les Outre-mer vers l'Hexagone

Vous vous trouvez en Outre-mer et vous demandez à quelle sauce vous allez être mangé si vous décidez de partir dans l'Hexagone? Les réponses ici : 

► Chaque voyageur doit pouvoir présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72h avant le vol au départ de Mayotte, de La Réunion et de la Guyane.
► Le passager doit également se munir d'une attestation sur l’honneur stipulant qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. Cette attestation peut être rédigée sur une feuille libre, si la compagnie aérienne ne fournit pas de document.
► Enfin, pour les voyageurs qui arrivent dans l'Hexagone par un vol du soir ou tôt le matin, une attestation dérogatoire de déplacement est nécessaire à partir de 18h et jusqu'à 5h du matin, conformément aux nouveaux horaires du couvre-feu en France métropolitaine.

Masque, couvre-feu...

Le port du masque est obligatoire dans tous les aéroports de départ et d'arrivée, que ce soit dans l'Hexagone ou en Outre-mer, ainsi que tout au long du trajet à bord de l'appareil. Par ailleurs, un couvre-feu est en vigueur à Tahiti et Moorea en Polynésie de 21h à 4h du matin jusqu'au 21 février. L'attestation de déplacement dérogatoire peut être téléchargée ici. Dans l'Hexagone, le couvre-feu s'étend de 18h à 5h du matin au moins jusqu'à la fin du mois de janvier. L'attestation de déplacement dérogatoire peut être téléchargée ici. Un couvre-feu a également été instauré à Mayotte à partir de 18h. Il entre en vigueur jeudi 21 janvier pour 15 jours. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live