Corsair se sépare de son dernier Boeing 747 qui ne volera plus vers les Outre-mer

transports
Dernier 747
©Jean-Michel Mazerolle
Décollage très symbolique ce lundi 15 juin à Orly : le dernier Boeing 747 de Corsair s'envole pour l'Angleterre où il va être démantelé. La crise du coronavirus a accéléré la fin de l'avion gros porteur.
Alors que l'aéroport d'Orly ne rouvrira que le 26 juin en raison de la crise sanitaire du coronavirus, le dernier Boeing 747 de la compagnie Corsair s'est envolé définitivement lundi 15 juin. Le vol SS747 a décollé à 13 heures en direction de l'Angleterre, où ses moteurs seront vendus avant que l'appareil soit entièrement démantelé.
Cet appareil compte plus de 102.000 heures de vol et, à l'exception de Saint-Pierre et Miquelon et Wallis Et Futuna, au cours de sa longue exploitation, il a desservi tous les Outre-mer.
dernier 747 Corsair
©Jean-Michel Mazerolle


Fin d'une époque

L'arrêt des vols en 747 était déjà programmé, mais il a été précipité par la crise sanitaire du coronavirus qui depuis la fin mars a cloué au sol tous les avions. Les trois Boeing 747 de Corsair pouvaient transporter 521 passagers mais ils consommaient jusqu'à 25% de plus de carburant. Corsair a décidé de passer au "tout-Airbus". Dans les mois qui viennent, la compagnie sera dotée de cinq nouveaux Airbus, des A330-900néo. 

Regardez le reportage d'Outre-mer la 1ère/France Ô :

 

Reprise progressive des vols le 18 juin

En attendant ses nouveaux appareils, Corsair va reprendre ses vols à partir du 18 juin vers les Outre-mer avec des A330 et des A300, pouvant transporter entre entre 298 et 352 passagers.

Le premier vol, le 18 juin, partira d'Orly pour Fort-de-France. Le lendemain, 19 juin, un avion décollera de l'aéroport parisien pour se rendre à La Réunion. Et le samedi 20 juin, ce sera un vol pour la Guadeloupe. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live