publicité

Crise sociale en Guyane : la mission interministérielle pas encore arrivée, déjà rejetée

Après l'annonce par Bernard Cazeneuve de l'envoi en Guyane d'une "mission interministérielle de haut niveau" pour tenter de résoudre la crise sociale qui paralyse le département, le collectif des grévistes réagit : la mission n'est pas la bienvenue et le collectif annonce son refus d'une rencontre.

© DR
© DR
  • La1ere.fr / Guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Ce samedi matin à Paris, la mission interministérielle conduite par l'ancien préfet de Guyane Jean-François Cordet reçoit sa lettre de mission des mains de la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts. Les hauts-fonctionnaires doivent ensuite décoller pour Cayenne avec pour mission de "Nouer un dialogue constructif et apaisé". Regardez les interviews recueillies ce samedi matin à Paris par Outre-mer 1ère / France Ô :
Délégation interministérielle et Ericka Bareigts


Refus du collectif

Après l'annonce de l'envoi de cette mission interministérielle, le collectif qui réunit l'ensemble des grévistes s'est réuni à Sinnamary durant trois heures. A la sortie, un représentant du "Comité pou la Guyane décolé" a expliqué en direct sur Guyane 1ère (et dans un communiqué à retrouver à la fin de cet article) que les émissaires du gouvernement n'étaient pas les bienvenus. "Nous voulons rencontrer le Premier ministre et d'autres ministres dont ceux des Finances et de l'Education."
Regardez l'interview du réprésentant du Comité :
Le représentant du Collectif met aussi la pression sur les élus locaux : "Il est hors de question que les élus reçoivent la délégation interministérielle". L'un des deux députés de Guyane, Gabriel Serville, a indiqué sur Twitter qu'il réclame également que des ministres viennent en Guyane, et non une délégation interministérielle composée de hauts fonctionnaires.



Du purin sur la préfecture 

En fin d'après-midi, des agriculteurs en colère ont projeté du purin sur la préfecture de Guyane. 

 

Maintien des barrages

Le Collectif a annoncé le maintien des barrages qui paralyse la Guyane depuis cinq jours. Pour l'heure, la sortie de crise semble bien loin.


Le communiqué du collectif


Pour suivre l'évolution de la situation

Guyane 1ère diffuse régulièrement des infos en direct sur sa page Facebook, mais aussi sur Guyane 1ère radio. 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play