publicité

Derniers jours pour aider un Martiniquais à financer son film

C'est une autobiographie sur fond de Bumidom, cet organisme public qui a encouragé le départ de milliers de Guadeloupéens, Martiniquais et Réunionnais vers l’Hexagone, des années 60 aux années 80. Une campagne de financement participatif est en cours pour lancer le projet.

Robert Georges © Julie Reggiani
© Julie Reggiani Robert Georges
  • Par Julie Straboni
  • Publié le , mis à jour le
Un nouveau projet autour du Bumidom, le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer. Après un film ("Le gang des Antillais"), une BD ("Peyi an nou") et un documentaire ("Le rêve français" qui sera diffusé les 21 et 28 mars sur France 2), la parole se libère autour de cette politique et de ses conséquences.

Un long métrage

L’histoire de France se mêle ici à un destin bien particulier, celui de Robert Georges. Ce quarantenaire est né d’une mère martiniquaise qui avait quitté son île à 18 ans. Le comédien veut aujourd’hui se raconter à travers un long métrage, une fiction qui sera tournée des deux côtés de l’Atlantique, en Martinique et dans l'Hexagone.

Une campagne de financement participatif vit ses derniers jours ici.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play