Second tour de la présidentielle : que disent les élus des Outre-mer?

politique
Emmanuel Macron et Marine Le Pen
Emmanuel Macron et Marine Le Pen ©AFP/ Philippe Hugen / Alain Jocard
Seuls les électeurs de Guadeloupe et de Wallis-et-Futuna ont placé le candidat d'En Marche en tête de leurs votes. En dépit de cet échec ultramarin, l'immense majorité des élus appelle les électeurs à voter pour Emmanuel Macron. Seuls quelques élus calédoniens LR appelent à voter Front national.  
En tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 23,9% des suffrages, Emmanuel Macron n'a pourtant pas réussi à séduire l'électorat des Outre-mer. Sur l'ensemble des Outre-mer, le candidat En Marche ! a obtenu 20,4% des suffrages, ce qui le place en quatrième position.
Pourtant, face à la menace du Front national, l'immense majorité des élus ultramarins appelle les électeurs à voter pour lui, et s'emploie à convaincre les électeurs ultramarins.
 
resultats Outre-mer

 
  > Lire aussi Présidentielle2017 :  les résultats Outre-mer en un clin d'oeil
 

 Les Guadeloupéens doivent se mobiliser, estime le maire de Pointe-à-Pitre

"Tous les Guadeloupéens doivent être fermement mobilisés pour qu'au deuxième tour on fasse barrage au Front national", a déclaré Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre sur Guadeloupe 1ère. En Guadeloupe Emmanuel Macron est arrivé en tête des votes, devant Jean-Luc Mélenchon, puis François Fillon.
 
©la1ere

 
La présidente socialiste du Conseil départemental, Josette Borel Lincertin a également appelé à contrer le Front national.
 
©la1ere



Contrer le FN en Guyane, après son très bon score au premier tour 

En Guyane, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête, talonné par Marine Le Pen.
resultats guyane


Pour les élus de la collectivité,  l'urgence est de contrer le Front national, comme l'expliquent le sénateur PS Antoine Karam et la conseillère municipale Walwari Line Létard à Guyane 1ere.
 
©la1ere

 

La gauche martiniquaise appelle à voter Macron

En Martinique, c'est Jean-Luc Mélenchon qui s'est imposé dans les urnes au 1er tour devant Emmanuel Macron.
Ici aussi, la gauche appelle à voter Macron, que ce soit par la voix du député PPM Serge Letchimy, qui "à titre personnel" votera Emmanuel Macron ou par celle de la conseillère fédérale du PS Béatrice Bellay. L'idée est une fois encore de faire barrage à l'extrême-droite.
 
©la1ere


A Saint-Pierre et Miquelon, comme à la Réunion, les élus tweetent leurs intentions

Beaucoup d'élus ont également réagi et donné, sinon des consignes, leurs intentions de vote sur les réseaux sociaux. C'est le cas de Karine Claireaux, la sénatrice de Saint-Pierre et Miquelon.
 L'archipel a très largement voté en faveur de Jean Luc Mélenchon, qui l'a emporté sur place avec 35,45% des voix, très loin devant Marine Le Pen et Emmanuel Macron, respectivement à 18,6% et 17,97% des voix.
La ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, Saint-Pierraise, avait pourtant appelé à voter Emmanuel Macron, sans visiblement être entendue.
 
 
A la Réunion, la présidente du Conseil départemental Nassimah Dindar a appelé à voter Emmanuel Macron
 
Au premier tour, Nassimah Dindar avait soutenu François Fillon au premier tour. Le candidat LR est arrivé quatrième à la Réunion, derrière un trio de tête constitué de Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
 
resultats la reunion

 
En Polynésie, l'appel à l'abstention d'Oscar Temaru

En Polynésie, Gaston Flosse avait appelé à voter pour Marine Le Pen. Cette dernière se positionne néanmoins en deuxième position derrière François Fillon, qui remporte 35,3% des voix. Mais l'ancien président de la Polynésie française ne s'est pourtant pas encore exprimé.
En revanche, Oscar Temaru, qui a échoué à obtenir les 500 parrainages lui permettant d'être candidat à la magistrature suprême, a pris la parole. Se disant "satisfait" du très fort taux d'abstention dans sa commune de Faa'a , il a également appelé les électeurs à s'abstenir au second tour, rapporte le site radio1.pf


En Nouvelle Calédonie : un appel des Républicains à voter Marine Le Pen

Les Républicains de Nouvelle-Calédonie sont divisés et hésitent à suivre les consignes de vote de François Fillon, en faveur d'Emmanuel Macron. Gaël Yanno, le patron de l'UCF (Union pour la Calédonie dans la France) a ainsi appelé à voter Marine Le Pen. "Je ne voterai pas blanc, et je ne suivrai pas la consigne de vote des Républicains pour faire barrage à Marine Le Pen", a-t-il déclaré au micro de Nouvelle-Calédonie 1ere.

Présidentielle consignes itw Yanno


Même son de cloche pour Harold Martin, maire de Païta qui n'a "aucune confiance" en Emmanuel Macron. Sonia Lagarde, maire UDI de Nouméa avait quant à elle rallié Emmanuel Macron avant le 1er tour. 



Les Outre-mer en continu
Accéder au live