Élections départementales : le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, candidat dans l’Eure

politique
Sébastien Lecornu
©Ludovic MARIN / AFP

Candidat sortant dans le canton de Vernon dans l’Eure, le ministre des Outre-mer a annoncé lundi 3 mai qu’il se représenterait aux prochaines élections départementales.

Sans surprise, Sébastien Lecornu est candidat à sa réélection dans le canton de Vernon dans l’Eure (Normandie), son fief de toujours. Ancien maire de Vernon, ex-président du conseil départemental de l’Eure et actuel conseiller départemental de l’Eure, c’est en toute logique que le ministre des Outre-mer a annoncé, lundi 3 mai, sa candidature aux élections départementales de juin.

🍏Je suis candidat aux élections départementales dans le canton de Vernon avec Catherine Delalande Quand j’ai été élu...

Publiée par Sébastien Lecornu sur Lundi 3 mai 2021

Quand j’ai été élu maire de Vernon en 2014, j’étais convaincu que je ne pourrai redresser ma ville qu’avec l’appui du Département et de l’État. Pendant six ans, le Conseil départemental a soutenu des projets qui ont transformé Vernon et son territoire”, explique le ministre dans un communiqué dressant le bilan de son mandat à la tête du canton. 

Nous avons encore des choses à réaliser. C’est pourquoi cette élection apparaît - ni plus ni moins - comme le troisième tour de l’élection municipale de mars 2020.

-Sébastien Lecornu

 

Sébastien Lecornu peut-il cumuler deux fonctions ?

Ces derniers jours, plusieurs ministres, à l’instar du garde des sceaux Eric Dupond-Moretti ou du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, ont annoncé leur intention de se présenter aux départementales et aux régionales du 20 et 27 juin prochain. Des annonces qui soulèvent l’épineuse question du cumul des mandats. Un ministre peut-il cumuler sa fonction au sein du gouvernement avec un mandat local ? Oui et non. 

Si les députés et les sénateurs ont l’interdiction formelle d’exercer leur mandat parlementaire en parallèle d’un mandat local depuis l’adoption de la loi organique du 14 février 2014, rien n’interdit aux ministres de le faire. Mais depuis plusieurs années, c’est la règle “morale”, entérinée par la charte de déontologie introduite sous la présidence de François Hollande, qui prédomine et les ministres sont invités à démissionner s’ils sont, par exemple, élus maire. En théorie, rien n’empêche donc Sébastien Lecornu de rester à la tête du ministère des Outre-mer, tout en conservant son poste de conseiller départemental. Ce qu’il a fait jusqu’à aujourd’hui. 

En octobre 2020, le ministre avait été élu sénateur de l’Eure. S’il a momentanément rendu son siège pour conserver sa place au sein de l’exécutif, il pourra le retrouver lorsqu’il quittera le gouvernement.