outre-mer
territoire

Fin des hydrocarbures : qu’est-ce que cela signifie pour la Guyane ?

énergie
Plateforme pétrolière
Plateforme pétrolière ©MARTIN BUREAU / AFP
Le parlement a adopté ce mardi la loi qui prévoit d'amorcer la sortie progressive de la production d'hydrocarbures en France à l'horizon 2040. La Guyane est l’un des rares départements où pourrait se trouver des gisements de pétrole. Que signifie cette loi pour la Guyane ? Explications.

Le contexte en Guyane

Depuis 2011, de grandes compagnies pétrolières recherchent du pétrole au large de la Guyane. En effet en 2011 un permis d’exploration a été confié à la compagnie Shell associée à la société Tullow Oil. Les différents forages exploratoires menés par ces spécialistes du off shore n’ont pas été concluants.

Ces deux sociétés ont jeté l’éponge. La compagnie française Total qui était partenaire de ce projet a alors pris le contrôle à 100% de ce permis "Guyane Maritime". En juin 2016, ce permis d’exploration est arrivé à échéance.

Prolongation du permis

Le 21 septembre dernier, le gouvernement actuel a décidé par la voix de Nicolas Hulot de prolonger ce permis d’exploration "Guyane Maritime". Cette décision a pu apparaître comme un recul pour le ministre de la Transition écologique et solidaire qui s’apprêtait à déposer à l’Assemblée nationale le projet de loi mettant fin à la recherche et à l’exploitation d’hydrocarbures.

Nicolas Hulot s’est défendu, expliquant "qu’on ne pouvait pas revenir sur les droits acquis".  Dans le projet de loi, il était d’ailleurs prévu une prolongation des permis exclusifs de recherches déjà attribués afin de ne pas exposer la France à des procès longs et coûteux.

Que va-t-il se passer ?

Avec ce vote définitif de la loi mettant fin aux hydrocarbures en France votée ce mardi 19 décembre à l’Assemblée nationale, il n’y aura plus de nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures en mer accordés en Guyane.

Deuxième conséquence de la  loi : les concessions d'exploitation existantes ne seront pas renouvelées au-delà de 2040. Cela signifie très clairement pour la Guyane que si Total trouve du pétrole, il ne pourra pas continuer à l’exploiter après 2040.
Le vote des députés de Guyane
Ce mardi 19 décembre, la loi sur la fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures en France a été adoptée par un vote à main levée à l'Assemblée nationale. Aucun des deux députés de Guyane n'y a participé.

Gabriel Serville se trouve en Guyane. S'il avait été présent, a-t-il déclaré à La1ère, il aurait voté contre ce projet de loi. Quant à Lenaïck Adam, il n'a pu participer à ce scrutin car son élection a été annulée par le Conseil constitutionnel le 8 décembre dernier. 
Publicité