publicité

Guyane : les forces de l'ordre lèvent un barrage routier

Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour lever un barrage routier érigé par une trentaine de personnes qui opposaient une "forte résistance", sur la Route nationale 2 menant au Brésil, a indiqué la préfecture.

© wiki
© wiki
  • La 1ere.fr ( avec AFP)
  • Publié le
Le barrage a été érigé par une trentaine de personnes qui dénoncaient un manque d'engagement de la municipalité de Montsinéry-Tonnegrande ( à 35 km de Cayenne) concernant leur souhait d'aménagement de leur zone rurale. Un barrage dressé avec des bottes de foins et des véhicules, qui a complètement entravé la circulation sur la Nationale 2, dite "route de l'Est".

Des gaz lacrymogènes pour débloquer la Nationale

Devant "la forte résistance" et "l'agressivité" des manifestants, les gendarmes ont utilisé des "gaz lacrymogènes et une grenade de désencerclement" pour dégager le barrage. Le leader, dont l'identité n'a pas été précisée, a été "interpellé et placé en garde à vue", a ajouté la préfecture dans un communiqué.
A l'initiative de cette action, le président de l'association, "la Crique des deux flots". Objectif: revendiquer un début de dialogue avec le maire de Montsinéry au sujet de l'aménagement de leur zone de vie "sans eau courante, sans électricité, sans voirie".

L'incident s'est déroulé au lendemain de la visite d'Emmanuel Macron qui s'est achevée samedi dans une Guyane toujours sous tension.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play