outre-mer
territoire

"Il a déjà tes yeux" : le film de Lucien Jean-Baptiste va finalement sortir aux Antilles et en Guyane

cinéma
"Il a déjà tes yeux"
"Il a déjà tes yeux" : le film de Lucien Jean-Baptiste va finalement sortir aux Antilles et en Guyane. ©DR
Depuis sa sortie dans l'Hexagone, "Il a déjà tes yeux" cartonne dans les salles de cinéma. Après un bras de fer de plusieurs semaines, le film de Lucien Jean-Baptiste va finalement sortir sur les écrans aux Antilles et en Guyane ce vendredi.
Après plusieurs semaines de conflit, un accord a finalement été trouvé pour permettre au film "Il a déjà tes yeux" de sortir aux Antilles et en Guyane. Mardi 7 février, le réalisateur Lucien Jean-Baptiste et le producteur du film sont tombés d'accord avec le distributeur local.

En salle vendredi

"Le Groupe Elizé a accepté que nous soyons signataires du contrat, nous nous sommes donc entendus, explique à La1ère.fr Maxime Delauney, l'un des producteurs du film. Je crois qu'on a fait un grand bond pour l'exploitation des films aux Antilles. Le film pourra être diffusé largement et sainement".
Le film "Il a déjà tes yeux" sortira donc ce vendredi 10 février, aux Antilles et en Guyane.

Une première aux Antilles

Cet accord trouvé porterait sur "un partage des recettes proche de ce que nous demandions depuis le départ. C'est une première dans l'exploitation cinématographique antillaise, affirme Maxime Delauney. À peu de choses près, ce film sera exploité aux Antilles comme en métropole. Sur chaque billet vendu et compté, le CNC (Centre National du Cinéma) activera donc le fond de soutien. Un cercle vertueux pour le cinéma antillais".

Un conflit enlisé

Le 20 janvier dernier, au moment de la sortie du film dans l'Hexagone, Lucien Jean-Baptiste n'avait pas mâché ses mots avec La1ère.fr. En colère contre la société de distribution martiniquaise, le réalisateur estimait que la sortie de son dernier long métrage aux Antilles et en Guyane ne pouvait pas avoir lieu à cause d'un désaccord profond avec le distributeur local, qu’il accusait d’opacité.
Publicité