publicité

Il y a 70 ans, Félix Eboué et Victor Schoelcher entraient au Panthéon

Ce 20 mai 2019 marque le 70ème anniversaire de l'entrée au Panthéon de deux grands Hommes : le Guyanais Félix Eboué et Victor Schoelcher, initiateur du décret du 27 avril 1848 qui abolit définitivement l'esclavage en France et dans les colonies françaises.

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
C'était il y a aujourd'hui 70 ans : le 20 mai 1949, Félix Eboué et Victor Schoelcher entraient au Panthéon. Quelques mois plus tôt, c'est Vincent Auriol, le président de la République de l'époque qui avaient signé les deux décrets pour que les deux hommes soient inhumés au Panthéon. Regardez ces images d'archives du 20 mai 1949. On voit notamment la veuve de Félix Eboué, assistant à la cérémonie officielle. 
Eboué et Schoelcher au Pantheon
 

Felix Eboué

Comme nous le racontons par ici dans nos archives d'Outre-mer, le Guyanais Felix Eboué est né le 26 décembre 1884 à Cayenne. Il fut le premier gouverneur noir. Gouverneur au Tchad, début janvier 1939, après l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, il prend le parti de la France libre contre le régime de Vichy.
Félix Eboué et le général de Gaulle à Fort Lamy (Tchad) en 1940 © Ann Ronan Picture Library / AFP / DR
© Ann Ronan Picture Library / AFP / DR Félix Eboué et le général de Gaulle à Fort Lamy (Tchad) en 1940

Il est le seul haut fonctionnaire à s’être immédiatement rallié à de Gaulle. Le général le nomme, le 12 novembre 1940, gouverneur général de l'Afrique Équatoriale française (AEF). Le 29 janvier 1941, il figure parmi les cinq premières personnes à recevoir la croix de l’ordre de la Libération. Début 1944, à la Conférence de Brazzaville, un des actes fondateurs de la décolonisation, Félix Eboué défendra sa vision d'une "nouvelle politique indigène". 

Félix Eboué meurt le 17 mai 1944 lors d'un séjour au Caire. C'est donc cinq années plus tard qu'il est transféré au Panthéon. 
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP


Victor Schoelcher

Le nom de Victor Schoelcher est associé à l'abolition de l'esclavage, signée le 27 avril 1848. Il était alors sous secrétaire d'Etat à la marine et aux colonies. Né en Alsace en 1804, la vie de Schoelcher bascule lors d'un voyage en Amérique Latine et à Cuba entre 1828 et 1830. C'est lors de ce séjour qu'il découvre les conditions révoltantes de vie des esclaves. Il veut faire bouger les choses.
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP

De retour en France,  il devient journaliste et adhère à la Société pour la libération des esclaves. L’abolition de l'esclavage devient son combat. Il voyage énormément en Europe, en Afrique, dans les Caraïbes et rédige des articles dans des journaux et des livres sur le sujet.

Dans le gouvernement provisoire de 1848, il est nommé sous-secrétaire d'État à la marine et aux colonies. En tant que président de la commission d'abolition de l'esclavage, il est l'initiateur du décret du 27 avril 1848 abolissant définitivement l'esclavage en France et dans ses colonies. Depuis cette date, l'esclavage est interdit partout en France. Puis il est élu député de Martinique et de Guadeloupe de 1848 à 1851. Schoelcher meurt le 25 décembre 1893. 
© Daniele Schneider / Photononstop
© Daniele Schneider / Photononstop

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play