🎧 L'incroyable parcours de Teddy Valcy, le braqueur antillais multiréciviste soupçonné de terrorisme

Archipels du crime
Le 18 mai 2010, Teddy Valcy est interpellé chez lui. Le braqueur multirécidiviste, d'origine guadeloupéenne et musulman pratiquant, est soupçonné de préparer l'évasion de plusieurs figures de l'islamisme radical. Ces hommes s'apprêteraient à commettre un acte terroriste sur le sol français. Malgré les apparences, Teddy Valcy a-t-il vraiment trempé dans un projet d'attentat ?

Il est 6h du matin ce 18 mai 2010 quand des policiers cueillent Teddy Valcy chez lui, en Seine-Saint-Denis. Son arrestation fait partie d'un grand coup de filet. Au mĂŞme moment, 13 autres individus (dont ChĂ©rif Kouachi et Amedy Coulibaly, futurs terroristes des attentats de janvier 2015) sont, eux aussi, arrĂŞtĂ©s. 
Chez Teddy Valcy, les forces de l'ordre trouveront une kalachnikov mais aussi des fumigènes, de la corde, des brassards de police… Ainsi que des livres au titre sans Ă©quivoque comme Dans l'ombre de Ben Laden ou Al-Qaida, manuel pratique du terroriste.

Le braqueur d'origine guadeloupéenne est soupçonné de préparer l'évasion de plusieurs figures de l'islamisme radical qui s'apprêteraient à commettre un acte terroriste. Malgré les apparences, Teddy Valcy trempe-t-il vraiment dans un projet d'attentat ?
Les juges finiront par reconnaĂ®tre que non, mais Ă  partir de ce jour de mai 2010 oĂą il est arrĂŞtĂ©, il va ĂŞtre traitĂ© comme un terroriste en puissance.

Le parcours de Teddy Valcy

Teddy naĂ®t le 16 dĂ©cembre 1977, Ă  Paris, de parents guadeloupĂ©ens. Alors qu'il est encore enfant, sa famille part s'installer en Guadeloupe.

Il aurait sans doute quitté le foyer familial à l’adolescence. Ce qui est sûr, c'est qu'il commet rapidement des petits larcins ici et là. Une première peine tombe en 1994. Il prend un an de prison devant le tribunal pour enfants de Pointe-à-Pitre pour des faits de vol et de dégradation.

Teddy Valcy va beaucoup fréquenter les tribunaux et la prison de Baie-Mahault, la plupart du temps pour des braquages. Ainsi que pour deux tentatives d'évasion. Dans la plus spectaculaire en septembre 2000, il parvient à s'enfuir du tribunal de Pointe-à-Pitre lors d'un procès.

En juin 2002, il écope d'une longue peine de 10 ans. Il est transféré dans l'Hexagone.

Un détenu particulièrement signalé

Teddy Valcy va alors croiser la route de criminels au passé terroriste et être surveillé de près.

Il rencontre SmaĂŻn AĂŻt Ali Belkacem Ă  la maison centrale de Saint Maur en 2002. L'AlgĂ©rien a Ă©tĂ© reconnu coupable d'avoir participĂ© Ă  la vague d'attentats de 1995 Ă  Paris, en tant qu'artificier du Groupe islamique armĂ©. L'homme a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  la perpĂ©tuitĂ©. 
À l’époque Belkacem serait parvenu à faire doubler la pratique du culte musulman dans son bâtiment. Valcy va se convertir à l'islam, mais il restera très flou sur les raisons qui l'y ont conduit. Et il se défendra toujours de pratiquer un islamisme radical.

Le Guadeloupéen va également rencontrer Djamel Beghal. Cet autre Algérien a, lui, été condamné pour un projet d'attentat contre l'ambassade américaine à Paris en 2001. Beghal est connu pour être passé par des camps d'entraînement proches d'Al-Qaïda, en Afghanistan.

Aux yeux de l'administration pĂ©nitentiaire, le profil de Teddy Valcy glisse progressivement de dĂ©linquant multirĂ©cidiviste Ă  celui d'islamiste en puissance. Il sera signalĂ© pour â€śpratique rigoriste de l'islam”.

En liberté surveillée

Fin 2009, il a fini de purger sa peine, et une fois dehors, il reprend ses activitĂ©s de "braqueur, trafiquant de drogue".

Mais entre janvier et mai 2010, Teddy Valcy entretient des liens jugĂ©s suspects avec SmaĂŻn AĂŻt Ali Belkacem, encore emprisonnĂ© et Djamel Beghal, qui lui, est en libertĂ© surveillĂ©e. Valcy se verra aussi reprocher des contacts avec un prisonnier de droit commun nommĂ© Fouad Bassim. Ainsi qu’avec un autre dĂ©linquant : un certain Amedy Coulibaly (qui n'est pas encore le meurtrier de la policière martiniquaise Clarissa Jean-Philippe ni l'auteur de la sanglante prise d'otages de l'Hyper Cacher).

Valcy est très surveillĂ©. La SDAT (sous-direction antiterroriste de la police judiciaire), en vient Ă  penser que Belkacem, depuis sa cellule, est en train d'orchestrer son Ă©vasion et celle de Beghal (toujours en libertĂ© surveillĂ©e) en vue de prĂ©parer d’autres attentats. Teddy Valcy est Ă  nouveau interpellĂ© le18 mai 2010.

Une rencontre dĂ©terminante 

Dans l'attente du procès, Teddy Valcy fait une rencontre déterminante : celle de Maître Arneton, son avocat commis d'office. La première bataille de celui-ci va consister à faire sortir son client de l'isolement, auquel Valcy est systématiquement soumis, car il est considéré comme dangereux.

Au bout d'un an et demi, MaĂ®tre Arneton dĂ©cide d'attaquer le garde des Sceaux de l'Ă©poque, Michel Mercier, devant la Cour de Justice de la RĂ©publique. L'affaire est mĂ©diatisĂ©e, l'avocat dĂ©nonce un rĂ©gime de "Guantanamo Ă  la française". La plainte sera classĂ©e sans suite, mais Valcy et Arneton parviennent Ă  leurs fins : l'isolement est levĂ©.

Pour l'avocat, l'enjeu du procès qui dĂ©bute Ă  l'automne 2013 est de parvenir Ă  dĂ©montrer que son client n'est pas un terroriste, mais un "simple bandit". Il n'a jamais cachĂ© les intentions dĂ©lictueuses de Teddy Valcy, mais s'est toujours battu pour qu'on ne le mette pas dans le mĂŞme panier que SmaĂŻn AĂŻt Ali Belkacem, Djamel Beghal ou ChĂ©rif Kouachi.

Teddy Valcy, malgré de nombreux échanges avec les deux Algériens, n'est finalement poursuivi "que" pour vol, recel, et simple "association de malfaiteurs", sans connotation terroriste.

Quant Ă  ses conversations avec Beghal ou Belkacem, il sera finalement Ă©tabli que Teddy Valcy prĂ©parait bien une Ă©vasion, mais pas la leur. Il prĂ©parait plutĂ´t celle de Fouad Bassim, pour qu’ils commettent ensemble d'autres casses. Les islamistes Beghal et Belkacem auraient eu vent du projet et auraient tentĂ© de s'y greffer.

Teddy Valcy prend neuf ans. Fouad Bassim est condamnĂ© Ă  huit ans de prison. Les AlgĂ©riens Djamel Beghal dix ans et SmaĂŻn AĂŻt Ali Belkacem douze ans. Tous sont relaxĂ©s des faits de terrorisme. Amedy Coulibaly, qui est une "petite main" dans l'histoire, Ă©cope de 5 ans. Il pourra sortir dès 2014, avec les consĂ©quences glaçantes que l’on sait.

De nouveau Ă  l'isolement

Après les attentats, ses conditions de dĂ©tention vont se durcir car l'administration pĂ©nitentiaire a notĂ© : "qu’au dĂ©cès des trois terroristes (les deux frères Kouachi et Amedy Coulibaly) il se serait montrĂ© abattu moralement". Il est dĂ©cidĂ© de le maintenir Ă  l’écart des autres dĂ©tenus. Teddy Valcy va de nouveau connaĂ®tre l'isolement par intermittence.

En juillet 2015, jugĂ© en appel pour une toute autre affaire de trafic d'armes, il prend quatre ans : une peine deux fois plus importante qu'en première instance. Son avocat, Eddy Arneton, est convaincu que son client paye pour bien d’autres choses : son physique imposant, la dĂ©sinvolture dont il fait preuve parfois, mais, surtout, pour ses liens passĂ©s avec Kouachi et Coulibaly. L’avocat dit que c'est une "trace indĂ©lĂ©bile" dans son dossier.

Fin de peine ?

Pendant plusieurs années, Valcy ne va plus solliciter son avocat. Sa sortie se profile en mars 2021. Il a alors 43 ans. Il a purgé ses peines mais dehors, il ne va pas être tout à fait libre.

Il va faire l’objet d’une MICAS (mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance). Ce genre de contrôle judiciaire a été mis en place après les attentats de 2015 et il a été pérennisé.

Teddy Valcy sort de prison le 1er mars 2021 et est censĂ© pointer dès le lendemain matin dans un commissariat de rĂ©gion parisienne, Ă  800 km de son lieu de dĂ©tention ce qui est logistiquement impossible !

Il prĂ©vient son avocat qui, immĂ©diatement, Ă©crit au commissariat concernĂ© et au ministre de l'IntĂ©rieur, GĂ©rald Darmanin. Peine perdue. Il est Ă  nouveau arrĂŞtĂ© au lendemain de sa sortie et condamnĂ© Ă  un an de prison.

L'histoire semble se répéter. Quand Teddy Valcy sort en 2022, il retombe sous le coup d'une MICAS, qu'il ne peut une nouvelle fois pas tenir. Mais cette fois-ci le tribunal refusera de le condamner.

Teddy Valcy semble s'ĂŞtre Ă©vaporĂ©. Il y a bien son profil Facebook qui pourrait laisser penser qu'il s'intĂ©resse davantage aux bijoux et aux montres de luxe qu'Ă  l'islam radical, mais il n'est plus mis Ă  jour depuis un moment.

Retrouvez ici les autres Ă©pisodes d'Archipels du crime, consacrĂ©s aux grands faits divers qui ont marquĂ© les Outre-mer.

Teddy Valcy, le braqueur antillais soupçonnĂ© de terrorismeun podcast Ă©crit par LĂ©ia Santacroce et racontĂ© par RĂ©becca Chaillon.

Recherche et Ă©criture : LĂ©ia Santacroce
RĂ©alisation, montage et mixage : Karen Beun et Samuel Hirsch
Musique et sound-design : Samuel Hirsch
Production et direction Ă©ditoriale : Elisa Mignot
Production dĂ©lĂ©guĂ©e : Marc Sillam
Conseiller Ă©ditorial Outre-mer la 1ère : Patrice Elie-dit-Cosaque
Production originale : Initial Studio avec la participation de France TĂ©lĂ©visions

DurĂ©e 24 min - 2023