publicité

L'ombre de Fabien Clain apparait dans l'affaire de Magnanville, selon BFM

Selon BFM TV, le nom du Réunionnais Fabien Clain apparait dans l'enquête sur le double assassinat terroriste du couple de policiers à Magnanville. L'adresse mail de Clain a été retrouvée chez un proche de Larossi Abballa, le tueur présumé des policiers. 

La voix de Fabien Clain a été identifiée dans la vidéo de revendication de Daech. © OFF / AFP
© OFF / AFP La voix de Fabien Clain a été identifiée dans la vidéo de revendication de Daech.
  • La1ere.fr
  • Publié le
L'ombre de Fabien Clain plâne dans un nouveau dossier terroriste. Le nom du Réunionnais considéré comme la voix française de Daech, apparait cette fois dans l'affaire de Magnanville : le meurtre de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, un couple de policiers à leur domicile de Magnanville, dans les Yvelines. 

Mis en examen

L'adresse mail et le numéro d'écrou de Fabien Clain ont été retrouvés inscrits sur un morceau de papier au domicile d'un des proches de Larossi Abballa, le tueur présumé des policiers. Selon BFM, ce proche d'Abballa, Saâd Rajraji,  27 ans, a été détenu en 2011 et 2012 dans la même prison que Fabien Clain, à Fleury-Mérogis. Saâd Rajraji a été mis en examen ce week-end pour "association de malfaiteurs terroriste".

Quel rôle pour Fabien Clain ?

 Après cette découverte, les enquêteurs s'interrogent sur le rôle de Fabien Clain dans ce double assassinat. Etait-il toujours en contact avec Rajraji depuis leur séjour en prison ? Est-il le commanditaire de cette nouvelle action terroriste ? 

Qui est Fabien Clain ?

Comme La1ere.fr l'expliquait dans un précédent article, Fabien Clain, originaire de La Réunion aurait résidé au début des années 90 dans le quartier du Moufia, à Saint-Denis. Surnommé "Omar" par ses proches, il a ensuite vécu longuement à Toulouse. Converti à l'islam à la fin des années 90, il se serait radicalisé en 2004. Proche de Mohamed Merah, il est considéré comme l’un des principaux animateurs de la filière djihadiste dite d’Artigat, du nom d’une commune de l’Ariège, au début des années 2000. Fabien Clain est alors qualifié de "tête pensante" du groupe. Incarcéré plusieurs années, il serait ensuite parti rejoindre Daech en Syrie, en compagnie de sa famille et notamment son frère Jean-Michel.

Quelques jours après les atttentats qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre 2015, la voix de Fabien Clain a été identifiée dans l'enregistrement de revendication de ces actions terroristes.

Selon d'autres sources, il était également présent sur le sol français en janvier 2015, quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo, la policière martiniquaise Clarissa Jean-Philippe et l'Hyper cacher de la porte de Vincennes à Paris. 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play