Le député polynésien Moetai Brotherson élu président de la délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale

assemblée nationale
Moetai Brotherson
Moetai Brotherson ©JACQUES DEMARTHON / AFP
Moetai Brotherson, député de la 3e circonscription de Polynésie, est le nouveau président de la délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale. Créée en 2012, elle permet aux députés membres de surveiller que les intérêts et problématiques des Outre-mer sont bien pris en compte par le gouvernement.

La délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale a désormais un président, en la personne de Moetai Brotherson. Le député de la 3e circonscription de Polynésie a été élu ce lundi 25 juillet et succède à Olivier Serva, député de Guadeloupe, et Jean-Claude Fruteau, de La Réunion. 

Un premier président issu du bassin Pacifique, mais également un premier président indépendantiste, soutenu par la Nupes. Dans sa lettre de candidature, le député polynésien expliquait miser sur le consensus et l'écoute pour la gestion de cette délégation, avec une "approche participative" : "Chaque membre doit apporter sa connaissance de son territoire et c’est ensemble qu’on doit lister les thématiques sur lesquelles on veut travailler, certaines sont transversales à l’ensemble des Outre-mer, d’autres peuvent être spécifiques à un ou deux bassins", précisait-il à Outre-mer la 1ère. 

Je remercie tous ceux qui ont transcendé l'image d'Épinal qui voulait que c'était gênant de voir un indépendantiste à la tête de cette délégation Outre-mer. Je pense avoir fait la démonstration pendant le mandat précédent de mon ouverture d'esprit et que je ne suis pas qu'un député dogmatique.

Moetai Brotherson

Olivier Serva, député de Guadeloupe, était candidat à sa réélection, ainsi que Nicolas Metzdorf, député de Nouvelle-Calédonie, qui s'est finalement retiré au dernier moment. "Je pense [Nicolas Metzdorf et son groupe] ont considéré qu'ils n'avaient pas de chances de gagner et qu'ils préféraient un candidat qui avait fait ses preuves pendant 5 ans", répond à cela le président sortant, qui a également adressé ses félicitations à son successeur. "Je compte sur lui pour voir toujours l'intérêt général des Outre-mer, pas de clans, pas de camps", avise Olivier Serva. 

Pouvoir d'achat

Composée de 54 députés, dont les 27 ultramarins, élus de droit, et 27 de l'Hexagone, la délégation aux Outre-mer a plusieurs missions au sein de l'Assemblée. Elle permet notamment d'informer le gouvernement sur toutes questions relatives aux départements, collectivités et territoires d'Outre-mer. Elle s'assure également que les caractéristiques et contraintes de ces territoires soient bien prises en compte et peut évaluer les politiques publiques qui y sont menées.

Un travail réalisé grâce aux échanges avec le gouvernement, qui est tenu de tenir la délégation informée de tous les travaux en cours, mais aussi à travers des auditions de spécialistes et de ministres sur des thématiques précises. Parmi les dossiers urgents, selon Moetai Brotherson, les questions d'autonomie énergétique et alimentaire dans les Outre-mer : "Quels que soient les Outre-mer, on est dans cette situation paradoxale de dépendance avec, je crois, en moyenne, dans tous les Outre-mer, 80% de ce qui est consommé qui est importé. Il faut que ça change."

Six vice-présidents ont également étaient élus ce lundi 25 juillet. La Nupes est majoritairement représentée avec quatre députés : William Jiovanny de Martinique, Davy Rimane de Guyane, Jean-Hugues Ratenon de La Réunion et Elie Califer de Guadeloupe. Les deux autres postes ont été attribués à la députée de Mayotte, Estelle Youssouffa, dans le groupe Liot, et à Philippe Dunoyer, élu Renaissance de Nouvelle-Calédonie.