Les clubs d'Outre-mer joueront-ils le huitième tour de la Coupe de France ?

football
Coupe de France de foot
Les 32e de finale de la Coupe de France se dérouleront les samedi 4 et dimanche 5 janvier 2020. ©FFF
Dès septembre dernier, la FFF a tenté de suspendre la compétition pour les clubs ultramarins en raison de la crise sanitaire. Mais elle s’est heurtée à la fronde de la Ligue de Martinique. La Nouvelle-Calédonie, Saint-Pierre-et-Miquelon et la Polynésie sont d’ores et déjà hors-jeu.
 

La Nouvelle-Calédonie et la Polynésie ont renoncé, SPM aussi

Saint-Pierre-et-Miquelon, la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie ne disputeront pas le 8ème tour de la Coupe de France cette saison. Ils sont forfaits à cause de la situation sanitaire.

Le 8 octobre le couperet tombe sur les clubs du Pacifique. Ni Tahiti ni la Nouvelle-Calédonie ne participeront à la 104e édition de la Coupe de France. La FFF a tranché et a publié un procès-verbal : « En ce qui concerne la Nouvelle-Calédonie, les conditions d'accès à l'archipel sont extrêmement restreintes et sont accompagnées par des mesures d'isolement une fois arrivé sur place. En ce qui concerne la Polynésie française, les récentes avancées de la pandémie sont principalement dues au retour de personnes ayant été contaminées en métropole de sorte que l'hypothèse de la venue d'une délégation de plus de 20 personnes apparaît comme présentant un risque majeur de ramener le virus sur le territoire polynésien ». « Dans ces conditions et de manière tout à fait exceptionnelle, compte tenu du contexte sanitaire, le Comex décide que la participation au 7e tour des clubs calédoniens et tahitiens est annulée lors de l’édition 2020-2021 . » 

Pour Saint-Pierre et Miquelon, la situation est légèrement différente : début septembre, alors que l’équipe de l’ASSP s’apprête à prendre l’avion pour affronter un club de la Ligue des Pays de la Loire, la Préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon se dit "défavorable" au déplacement de l’AS Saint-Pierre pour le troisième tour de la Coupe de France. Coup dur pour l’AS Saint-Pierre qui décide donc de ne pas s'y rendre et ne jouera ainsi jamais ce troisième tour de la coupe de France en Hexagone, prévu le 20 septembre.
 

Et les autres clubs d'Outre-mer ?

Concernant les autres clubs ultramarins, leur participation au 8ème tour reste en suspens. Une décision pourrait être prise le 12 novembre prochain lors du comité exécutif. Ce dernier examinera les modalités de la présence des clubs ultramarins du 8ème tour de l’épreuve. C’est le cas de la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et Mayotte.
 

Quelle situation en Martinique ?

Parmi tous les territoires d’outre-mer, seule la Martinique est soumise  au confinement, et à l’application du décret du 29 octobre 2020. Après avoir bataillé pour préserver les matchs de Coupe de France, la Ligue Martiniquaise a dû se résoudre à ranger les crampons pour un mois. « Le préfet du département a finalement tranché en faveur de l'arrêt des matchs jusqu’au 1er décembre», comme l’a confirmé le deuxième vice-président de la ligue de football de Martinique, Fred Miram-Marthe-Rose. Quelques heures plus tard, le communiqué de la Fédération Française a enfoncé le clou:  "A la suite de l’annonce par le Président de la République des mesures sanitaires de confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, la FFF a pris la décision de suspendre l’ensemble des compétitions de Ligues, de Districts, des championnats nationaux du National 3, du National 2, de la D2 féminine, des Coupes de France masculine et féminine, et des championnats nationaux de jeunes (féminins et masculins) jusqu’au mardi 1er décembre".

En Coupe de France, les finalistes de la Coupe de Martinique sont déjà connus. Le Club Franciscain s’est qualifié aux dépens de l'US Riveraine sur le score de 4 à 2. Pour l’autre demi-finale, la Samaritaine a pris le meilleur sur le Golden Lion, 2 buts à 1. Le Club Franciscain ou la Samaritaine recevra un club de l’hexagone. Mais pour le président de la Ligue de Martinique, Samuel Pereau, « beaucoup d’incertitudes demeurent sur le 8ème Tour. Si le confinement prend fin le 1er décembre, c’est jouable. La Martinique pourra organiser le 7ème Tour et recevoir une équipe adverse. Mais tout va dépendre de la situation sanitaire en France et également aux Antilles ».
 

Quelle situation en Guadeloupe et en Guyane ?

En Guadeloupe, pas de confinement, la compétition peut se poursuivre mais avec une restriction de jauge. Il ne reste qu’un match à jouer. L’USR doit rencontrer le Phare le 21 novembre prochain. Le vainqueur décrochera son ticket pour jouer dans l'Hexagone. La Guyane, non soumise au confinement, n’est pas concernée par la décision de la Fédération Française de Football. "On a  reçu un communiqué du président de la Ligue de Football Amateur qui a nous a informé de la poursuite des matchs de Coupe de France et on a transmis l’information aux différents clubs encore en compétition" assure Loïc Beaufort, administrateur au sein de la Ligue de Football de Guyane qui a ajouté : " neuf matchs se sont déroulés rien que ce week-end". En Coupe de France, la Guyane n’en est qu’au troisième tour. Les matchs se sont déroulés avec une restriction de jauge.
 

La situation à Mayotte et à La Réunion

A Mayotte, toutes les compétitions de football ont été arrêtées dès mars dernier et ceux jusqu’en septembre. La compétition a depuis repris. Un tirage au sort s’est déroulé mardi 27 octobre dernier au siège de la ligue mahoraise. Parmi toutes les rencontres, on notera le choc entre le FC M'Tsapéré et l'UCS Sada. Le championnat et les compétitions à La Réunion ont été arrêtés durant près de deux mois et demi. Des matchs du quatrième tour se sont joués ce week-end à huis-clos. Parmi toutes les rencontres, on notera le bel exploit de Sainte-Suzanne (régional 1) face à l’AS Jeanne d’Arc.
 

Le doute plane depuis septembre

Dès le mois de septembre, des doutes planaient sur les déplacements de clubs ultramarins vers l’Hexagone. Le directeur des compétitions nationales, Christophe Drouvoy, avait déjà envisagé par un courriel envoyé aux ligues d’Outre-mer, de geler la participation des clubs ultramarins au 8e tour. Le COMEX de la FFF a demandé à la commission Coupe de France d’interpeller les ligues ultramarines sur les nombreuses contraintes liées à la tenue du 8ème tour de la compétition pour leurs clubs en cette période de crise sanitaire : transport, hébergement, tests médicaux, mise en quarantaine… La fédération avait même évoqué un dédommagement financier pour compenser le renoncement.

Les Ligues d’Outre-mer ont vivement critiqué cette remise en cause de leur participation. A la tête de cette fronde, les présidents des clubs de Martinique qui ont signé une motion. La FFF a bien reçu le courrier de la Fédération martiniquaise mais n’a pas apprécié la démarche, comme l’explique Samuel Pereau, le président de la Ligue de Football de Martinique invité du journal de Martinique la 1ère,  le 24 septembre dernier. Samuel Pereau revendique le fait qu’il reste très attentif : « J’ai eu le sentiment d’une anticipation coupable de la part de la FFF et plus particulièrement lorsque j’ai appris que la direction des compétitions n’avait effectué aucune réservation d’hôtel. »

Aucun club d’Outre-Mer cette saison pour disputer un match de Coupe de France dans l'Hexagone ? Est-ce un scénario possible ? Une éventualité à prendre au sérieux et une première depuis 1980 et la venue du club guadeloupéen du Club Sportif du Moule. Selon Bertrand Bauwens responsable des compétitions séniors à la FFF, « Aucune décision officielle n’a été prise. Plusieurs scénarii sont possibles. Certes, les 6ème et 7ème tours n’auront pas lieu dans l'Hexagone. Tout est à redéfinir. L’objectif de la fédération est de jouer la Coupe de France jusqu’à la finale ». La participation des clubs de La Martinique, La Guadeloupe, La Guyane, La Réunion et  Mayotte reste donc en suspens. Un prochain Comex se tiendra le jeudi 12 novembre et décidera de la participation des clubs ultramarins au 8e tour de l’épreuve.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live