A Clairefontaine, les Martiniquais du Club franciscain préparent leur match de coupe de France

football
Les Martiniquais du Club franciscain se préparent au match face à Angers
Un des entraînements du Club Franciscain à Clairefontaine avant le match face à Angers ©Sophie Vingadassalom

Les footballeurs martiniquais du Club franciscain sont arrivés ce samedi 27 février au château de Clairefontaine en vue du 16e de finale de la coupe de France. Dimanche 7 mars, les joueurs de Régional 1 vont affronter Angers, club de Ligue 1. 

C'est la dernière ligne droite pour les Martiniquais du Club franciscain. Dans une semaine, le dimanche 7 mars, les footballeurs affronteront ceux d'Angers, en 16e de finale de coupe de France. Les Franciscains sont partis de la Martinique vendredi 26 février. En attendant le match face aux Angevins de Ligue 1, les joueurs de Régional 1 s'entraînent à Clairefontaine. 

Un protocole sanitaire très strict 

À 8.000 kilomètres de la Martinique, les joueurs du Club franciscain ont été placés dans une bulle sanitaire. À Clairefontaine, centre technique du football, les visites ne sont pas autorisées, idem pour les sorties. Les footballeurs n'ont qu'une chose à faire: s'entraîner encore et toujours, jusqu'à la rencontre avec Angers dimanche 7 mars.

"On a pris l'habitude, avec le tour précédent qu'on a fait en Guyane. On était déjà dans une bulle. On savait déjà à quoi nous attendre, assure Stéphane Abaul, capitaine du Club franciscain. On est arrivés, on a fait le test d'entrée. On est dans un état d'esprit correct. On ne va pas s'écarter de l'objectif."

L'objectif, c'est d'aller jouer à Angers, de gagner ce match et de retourner avec la victoire en Martinique. 

Stéphane Abaul, capitaine du Club franciscain

Les Martiniquais du Club franciscain se préparent au match face à Angers
Un des entraînements du Club Franciscain à Clairefontaine avant le match face à Angers. ©Sophie Vingadassalom 

S'entraîner comme l'Equipe de France 

Clairefontaine, c'est là où s'entraînent les joueurs de l'Equipe de France. Les Martiniquais peuvent donc se préparer sur les meilleurs terrains. "Pour moi c'est quelque chose de vraiment exceptionnel, affirme Eric Littorié, le président du Club franciscain. Si on pouvait faire ça un petit peu plus souvent, ce serait bien pour le Club franciscain et pour notre football qui est en pleine évolution. Clairefontaine, je ne pense qu'il puisse y avoir un meilleur site pour s'entraîner."

Parmi les 21 joueurs de l’équipe, certains foulent la pelouse de Clairefontaine pour la première fois. C'est le cas du Brésilien Isaïas Alves qui vit un rêve éveillé. "J'ai toujours rêvé d'être là, de jouer ici, de faire un beau match et de revenir avec la victoire. Je suis né au Brésil. Pour les enfants, c'est un rêve de jouer au foot."

Les Martiniquais du Club franciscain se préparent au match face à Angers
Un des entraînements du Club Franciscain à Clairefontaine avant le match face à Angers. ©Sophie Vingadassalom 

Un programme intense

Jusqu'à mercredi, les joueurs vont s'entraîner deux fois par jour, puis une fois par jour en attendant le match sur la pelouse d'Angers dimanche 7 mars, une rencontre qui se jouera à huis clos. Les Martiniquais sont confiants.

"La stratégie, ce sera déjà d'exister, de jouer comme on sait le faire, dit l'entraîneur Patrick Cavelan. On a quand même des qualités. On sait que cette équipe d'Angers nous est supérieure. Donc on va essayer de rester le plus longtemps possible à 0-0. Le SCO d'Angers a une particularité. C'est qu'il marque très tôt dans le match, dès les 15 premières minutes, ils ont souvent marqué. C'est un point fort chez eux." 

A nous d'être costauds défensivement pour ne pas encaisser de but trop tôt, pour ne pas ternir nos chances dès l'entame du match.

Patrick Cavelan, entraîneur du Club franciscain

Les Martiniquais de Club franciscain espèrent réaliser l'exploit et atteindre le huitième tour de la coupe de France.