Marine Le Pen n'a pas tout à fait renoncé à se rendre aux Antilles

politique
Marine Le Pen à Mayotte
©Mayotte 1ere
Lors de la présentation de ses voeux à la presse à Paris; mercredi 4 janvier, Marine Le Pen a évoqué ses derniers déplacements Outre-mer. Selon son entourage, elle n'aurait pas renoncé à se rendre aux Antilles.

C’est la saison des vœux pour les politiques aussi. Ce mercredi 4 janvier, à Paris, Marine le Pen présentait ses vœux à la presse. Dans son discours, la présidente du Front National a évoqué ses récents déplacements à La Réunion, à Mayotte et en Guyane. "J’ai pu y constater un attachement vibrant à la France et la conviction largement partagée que ces espaces sont une opportunité incroyable pour notre pays", a notamment souligné Marine le Pen.

Et les Antilles ?

La présidente du Front National n’aurait pas renoncé à se rendre aux Antilles, selon son entourage. Un déplacement pourrait être envisagé durant la campagne, un "Déplacement direct ou indirect"…Autrement dit, si elle ne s’y rendait pas elle-même, "pour des raisons de calendrier" assure t-on du côté du Front National, c’est son compagnon et numéro deux du parti, Louis Alliot qui pourrait la remplacer.

Annoncée à plusieurs reprises en Martinique et en Guadeloupe, par le passé, Marine le Pen a finalement toujours renoncé, officiellement pour des raisons d’emploi du temps. Elle n’a pas abandonné ce projet, affirme donc aujourd’hui le Front National.