Mayotte : Ramlati Ali réélue députée de la 1ère circonscription

politique
Ramlati Ali
Ramlati Ali ©La1ere.fr
La candidate soutenue par LREM a remporté avec près de 55% des voix l'élection législative partielle face au candidat LR Elad Chakrina. Son élection en juin dernier avait été annulée par le Conseil constitutionnel.
Ramlati Ali, candidate soutenue par La République en marche (LREM) lors de la législative partielle organisée à Mayotte, a été réélue députée dimanche 25 mars en l'emportant sur son rival investi par Les Républicains Elad Chakrina, selon des résultats quasi définitifs publiés par la préfecture.

Près de 55%

Candidate sans étiquette à la suite d'une mise en examen qu'elle conteste, Ramlati Ali avait vu son élection de juin 2017 invalidée en raison d'un infime écart de voix. Elle a de nouveau emporté le siège de la première circonscription de Mayotte, avec 54,99% des suffrages exprimés, selon la préfecture, sur fond de crise sociale dans le département d'outre-mer. Elad Chakrina avait reçu le soutien inattendu de Marine Le Pen, qui a longtemps renvoyé dos à dos LR et Parti socialiste.

Un scrutin sans incident

Malgré des menaces de blocage, le scrutin s'est déroulé sans incident majeur : les 73 bureaux de vote de la première circonscription de Mayotte ont ouvert dimanche matin, même si certains ont dû le faire avec du retard, à cause de dégradations à l'entrée de quelques bureaux.

Satisfaction du gouvernement

Dans un communiqué conjoint, les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer "Saluent le bon déroulement du scrutin" :

Alors que le taux de participation s’élève à 41,19 %, les ministres tiennent tout particulièrement à saluer l’implication des maires, de leurs services ainsi que celle de l'ensemble des services de l’Etat, sous l'autorité du préfet, qui, par leur engagement, ont permis à ce scrutin de se tenir et aux électeurs de se rendre aux urnes en toute sécurité.

Ainsi que l’Etat s’y était engagé, le déroulement des opérations électorales a permis de garantir l’expression démocratique des électeurs conformément aux principes de la République.

- Communiqué de Gérard Collomb et Annick Girardin