publicité

Nouvelle route du littoral à La Réunion : Huguette Bello demande une expertise

Le chantier titanesque de la nouvelle route du littoral a animé les débats ce mercredi à l’Assemblée nationale. Huguette Bello a demandé une expertise comme le préconisait le Conseil national de la protection de la nature dans son avis du 21 décembre 2018. 
 

© Gilbert Hoair (Réunion1ère)
© Gilbert Hoair (Réunion1ère)
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Huguette Bello (Gauche démocrate et républicaine) a pris la parole ce mercedi 30 janvier pour s’interroger sur les conséquences des travaux de la construction de la nouvelle route du littoral. La députée commence par l’aspect financier du projet. "Lancé fin 2013 par la Région réunion et alors que sa construction est loin d’être terminée, la nouvelle route du littoral, longue de 12 km, a déjà dépassé le budget initial de 1 milliard 6 à 2 milliards".
 

Menace sur la biodiversité

Huguette Bello expose ensuite les raisons pour lesquelles les Réunionnais sont hostiles à la création de carrières. La députée évoque surtout la "lourde menace" que fait peser le chantier sur "la biodiversité comme vient de le réaffirmer le Conseil national de la protection de la nature qui s’est autosaisie du dossier", rappelle-t-elle.
 

Demande d'expertise

Effectivement dans son avis du 21 décembre, cette instance indépendante déplorait, selon Huguette Bello "les impacts négatifs avérés liés à ce chantier" sur l’environnement et demandait "une expertise". La députée a donc demandé à son tour au gouvernement la mise en œuvre d’une expertise.

Les transports

La députée s’adressait au ministre de l’Écologie mais c’est Elisabeth Borne, ministre des Transports qui lui a répondu. "La nouvelle route du littoral revêt une importance déterminante pour l’avenir de l’île", a déclaré la ministre. "L’Etat y participe à hauteur de 532 millions d’euros dont près de la moitié a déjà été versée", a-t-elle ajouté.

La mise en œuvre d’une expertise est recommandée par le conseil national de la protection de la nature et j’ai demandé à mes services d’expertiser cette proposition. L’état est très attaché à l’achèvement de ce projet dans le respect des enjeux environnementaux.

-Elisabeth Borne-ministre des Transports


En clair, la ministre va demander une expertise sur la demande d'expertise du Conseil national de la protection de la nature. 

►Regardez ci-dessous la question d'Huguette Bello et la réponse d'Elisabeth Borne :

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play