Centrale transitoire accostée, papillomavirus, Lab'social à Lifou et l'Eveil océanien : l'actu à la 1 du mercredi 20 avril 2022

actu en bref
L'actu à la 1 du mercredi 20 avril 2022, en Nouvelle-Calédonie
L'actu à la 1 du mercredi 20 avril 2022, en Nouvelle-Calédonie. ©SLN / Eramet, NC la 1ère, Coralie Cochin et Clarisse Watue / NC la 1ère
L'essentiel de l'actualité du mercredi 20 avril en Nouvelle-Calédonie et dans la région, avec une centrale électrique flottante à Doniambo, une campagne de vaccination contre le papillomavirus, dans les collèges, les services de protection sociale regroupés en un même lieu, à Lifou et l'Eveil océanien qui quitte officiellement le groupe UC-FLNKS et Nationalistes, au Congrès.

Une centrale électrique temporaire sur barge attendue à la SLN

Le futur équipement arrivera de Turquie par la mer, au début du deuxième semestre, et fournira les 180 mégawatts nécessaires au bon fonctionnement des trois fours de Doniambo. En location pour 3 ans, cette centrale sur l'eau fera office de solution provisoire jusqu'à la construction de la centrale pays, toujours dans les cartons. Cette installation a été présentée, mardi.

Une campagne de vaccination contre le papillomavirus dans les collèges

Sensibiliser au cancer du col de l’utérus, dès le plus jeune âge, c’est le but de la sixième campagne de vaccination contre le papillomavirus qui débute, ce mercredi, dans les collèges du territoire. Lancée par l'Agence sanitaire et sociale, cette opération vise les jeunes filles de 11 à 14 ans révolus.

A Lifou, un accès à la protection sociale plus facile pour les habitants

Les services de protection sociale seront désormais réunis dans un seul et même lieu, à Wé. Baptisé « Lab’social », il accueillera la Mutuelle des Patentés et Libéraux, la Mutuelle du Commerce et la Cafat, qui sera le premier organisme opérationnel dès mercredi. Pour les habitants de Drehu, c’est un véritable soulagement. Jusque-là, le bureau de la Cafat n’était ouvert que le vendredi matin. C’était un agent de la mairie qui accueillait le public. A partir de ce mercredi, la permanence sera assurée par un salarié de la Cafat, tous les jours de la semaine. 

L’Eveil océanien sort du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès

Le Congrès de la Nouvelle-Calédonie n’en finit plus de se recomposer. Après l’implosion de l’Avenir en Confiance, le 13 avril, c’est au tour de l’Eveil océanien de quitter officiellement l’intergroupe UC-FLNKS et Nationalistes. Cette nouvelle, faite mardi, n’est pas une surprise. Il y a une dizaine de jours, Milakulo Tukumuli avait déjà annoncé son intention de quitter le groupe porté par l’UC. Avec les deux autres conseillers de L'Eveil océanien siégeant dans l'hémicycle, il fait de nouveau partie des élus "non-inscrits" au Congrès, c'est-à-dire sans groupe officiel. 

Six cents personnes en soutien d'Emmanuel Macron à l'Anse-Vata

J-4 avant le second tour de l'élection présidentielle. Un meeting de soutien à Emmanuel Macron a réuni, mardi soir, 600 personnes, dans un hôtel de l’Anse-Vata, à Nouméa. Outre des élus locaux, Sébastien Lecornu et Edouard Philippe sont intervenus en direct, en visioconférence. Ils ont exhorté les participants à convaincre les abstentionnistes à faire barrage contre Marine Le Pen et l’extrême droite. Avec 66% d'abstention, la participation, au premier tour, n’a pas été à la hauteur des engagements de l’Etat en Nouvelle-Calédonie.

Quelle place pour l'environnement dans les programmes des deux candidats ?

Alors que l’environnement serait l’une des principales préoccupations des Français, la thématique n’a pas réussi à s’imposer dans la campagne électorale. Il n’est donc pas surprenant qu’aucun des deux candidats en lice pour le second tour ne soit les favoris des défenseurs de la nature. Le point sur les propositions en la matière d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les deux candidats seront en face à face, 5 ans après un premier débat agité. Ce débat sera à suivre, sur notre antenne télé, jeudi matin, à partir de 5h35. 

Le point sanitaire sur l'épidémie locale de Coronavirus

Les derniers chiffres locaux sur la Covid-19 communiqués par le gouvernement sont plutôt satisfaisants. Le taux d’incidence reste faible : à 28 cas pour 100 000 habitants sur sept jours glissants. Soixante-douze nouveaux cas ont été dépistés, ces sept derniers jours. Un peu plus de 100 personnes sont positifs, sur l’ensemble du territoire. Pour rappel, le gouvernement ne communique désormais qu’une seule fois par semaine, uniquement le mardi, sur l'épidémie. L’évolution de la situation sanitaire est à suivre, en temps réel, sur le site internet : covid19.georep.nc.

Disparition de Jean-Pierre Zenkoro

Jean-Pierre Zenkoro est décédé, mardi matin, des suites d’une longue maladie, chez lui, dans la vallée de Névaho, à Poindimié. Agé de 69 ans, il était l’un des plus gros producteurs d’ignames de la côte Est. Personnalité du monde agricole, il était d'ailleurs élu à la chambre d’agriculture. Jean-Pierre Zenkoro sera enterré, vendredi matin, à Névaho.

Un cagou né pour Pâques au parc forestier

Un cagou a vu le jour au parc zoologique et forestier de Nouméa, vendredi 15 avril, juste avant Pâques. Les volontaires peuvent proposer un nom pour baptiser le poussin. "On l’attendait cette semaine et au final il est né un petit peu plus tôt que prévu", raconte Marianne Bonzon, responsable du parc provincial zoologique et forestier de Nouméa. Couvé pendant plus de trente jours par ses parents à tour de rôle, l’oisillon pèse entre 50 et 70 grammes. Il se porte très bien

La Chine a signé un accord de sécurité avec les îles Salomon

La Chine a indiqué, mardi avoir, signé un vaste accord de sécurité avec les Iles Salomon, au moment où plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, s'inquiètent des ambitions militaires de Pékin dans le Pacifique. Les Iles Salomon, situées à 1 800 kilomètres au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie, ont été secouées fin 2021 par des émeutes meurtrières alimentées par le ressentiment d'une partie de la population contre l'influence grandissante de la Chine.