outre-mer
territoire

Olivier Serva : l'arrêté de catastrophe naturelle est "une triple maladresse" [Outre-mer Politique]

outre-mer politique
OMPOL Serva
©FTV
Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe était l'invité d'Outre-mer Politique, ce lundi sur La1ere et France Ô. Selon lui, le gouvernement doit revoir sa copie concernant l'arrêté de catastrophe naturelle pour le passage du cyclone Maria sur la Guadeloupe. 


Bien que membre de La République En Marche, le député de Guadeloupe Olivier Serva ne mâche pas ses mots à propos de la polémique sur l'arrêté de catastrophe naturelle pour le passage du cyclone Maria sur la Guadeloupe :

"Cet arrêté, c'est une triple maladresse : dans le fond, dans la forme et dans le timing. Il eut été souhaitable de consulter les élus locaux avant de publier l'arrêté. Cela partait d'un bon sentiment, car il y avait une volonté d'aller vite pour faciliter les indemnisations, mais en l'occurrence, nous n'avons pas été consultés".

- Olivier Serva, député LREM de Guadeloupe. 

 

©la1ere

Les contrats aidés

Dans d'autres domaines, comme par exemple la baisse du nombre de contrats aidés, Olivier Serva n'hésite pas non plus à prendre le contre-pied du gouvernement :

"Quand on va dans le détail, la baisse des emplois aidés pour l'Outre-mer et singulièrement pour la Guadeloupe est de 36%. Ces emplois aidés ne sont pas parfaits, mais malgré tout, ils répondent à une problématique de chômage. Les Outre-mer subissent un chômage deux fois plus élevés que dans l'hexagone. Une baisse de 36%, cela va créer des laissés pour compte, et donc des crispations, dans des territoires déjà crispés."

- OIivier Serva

 

 


La polémique sur ses anciennes déclarations

Dans Outre-mer politique #VosQuestions, Olivier Serva, interrogé par un internaute via notre page Facebook, est revenu sur ses propos polémiques de 2011, lorsqu'il qualifiait l'homosexualité "d"abomination". Même s'il s'est déjà excusé à propos de ces déclarations, voici ce que dit Olivier Serva :

Ces propos, je les ai regretté. Je me suis rendu compte que les mots peuvent faire mal. J'ai considéré que c'était une faute. "Depuis, j'ai découvert l'homosexuxalité d'un certain nombre de mes amis qui m'ont expliqué la souffrance qu'ils ont pu ressentir à ce moment là. Je ne suis pas homophobe. Je tacherai de rencontrer prochainement les associations qui défendent les homosexuels. "

-Olivier Serva


 


Regardez Outre-mer Politique l'entretien


Regardez Outre-mer Politique #VosQuestions






 

Publicité