outre-mer
territoire

Open d'Australie : défaite de Gaël Monfils qui se dit "choqué" par la mort de Kobe Bryant

tennis
monfils défaite 8èmes de finale
©Recep Sakar / ANADOLU AGENCY
Dernier français en lice dans l'Open d'Australie, Gaël Monfils a perdu en 8èmes de finale. Une défaite qui coïncidait avec le choc, selon ses mots, de la nouvelle de la mort du basketteur américain Kobe Bryant, décédé à 41 ans dans un accident d'hélicoptère dimanche.
Comme il le dit lui-même, Gaël Monfils s'est fait "déchirer" lundi en 8es de finale de l'Open d'Australie par Dominic Thiem, mais il refuse de mettre cette défaite sur le compte du choc reçu quelques heures avant le match en apprenant le décès de son idole Kobe Bryant.

Avec "La Monf" (10e mondial), battu pour la 6e fois en 6 rencontres par l'Autrichien (5e) 6-2, 6-4, 6-4, disparaît le dernier des 18 Français engagés à Melbourne (13 dans le tableau masculin et 5 dans le féminin). Tous ses compatriotes avaient été éliminés à l'issue du 2e tour.

"Je n'ai pas fait forcément un bon match. Lui, il a fait un match solide. Il y a eu beaucoup de déchet au retour de ma part", a estimé Monfils, tout en reconnaissant avoir eu "beaucoup de mal à tenir la cadence qu'il (Thiem) imposait". Le constat est là pour Monfils: "il était plus fort que moi". J'ai eu du mal à imposer quoi que ce soit", a-t-il résumé, en ajoutant dans la foulée "mais il n'y a pas mort d'homme..."
 

"50 messages"

Car le Parisien était encore sous le choc de la mort, quelques heures avant son match, de son idole Kobe Bryant dans un accident d'hélicoptère en Californie. "Quand je me suis réveillé, j'avais 50 messages de tous mes potes. On a passé une heure avec Elina (Svitolina sa compagne N.5 mondiale, NDLR) à essayer de comprendre, de regarder. On était choqués. C'était quelqu'un qu'on admirait beaucoup", a expliqué ce fanatique de basketball.

"J'ai gagné le tournoi de Marcq-en-Baroeul quand j'étais petit, je devais avoir 13-14 ans, et j'étais rentré sur le terrain, pour la finale, avec le maillot de Kobe Bryant... c'est pour dire que c'est quelqu'un que j'admirais vraiment."
 

Je l'avais rencontré aux JO et une fois à Paris pour une journée sponsor. C'était quelqu'un de super sympa et d'humain. Quelqu'un d'extrêmement inspirant. La première fois, c'était aux JO à Pékin: je lui avais dit que je connaissais Ronny Turiaf parce qu'il jouait avec lui aux Lakers. Du coup, il m'avait parlé un peu, je lui avais dit que je jouais au tennis parce que je ne pense pas qu'il me connaissait. Il était hyper sympa. J'étais complètement fan.Ca fait un choc. C'est pour ça aussi que je relativise vachement sur ma défaite aujourd'hui, parce que c'est rien comparé à ça, rien du tout.

 

Trésors tactiques

Thiem, de son côté, estime avoir joué "un très, très bon match, du début à la fin". "Hier déjà (dimanche, ndlr) à l'entraînement et ce matin à l'échauffement je sentais bien mes frappes", a-t-il souligné. Durant toute la rencontre en effet, il a obligé Monfils à déployer des trésors tactiques et des bijoux tennistiques pour le déborder. Impossible pour le Français de maintenir ce niveau sur tous les points.

L'Autrichien, qui a annoncé à Melbourne s'être séparé de son entraîneur Thomas Muster après deux semaines de collaboration, affrontera l'Allemand Alexander Zverev (7e) ou le Russe Andrey Rublev (16e) pour une place dans le dernier carré. Deux fois finaliste à Roland-Garros (2018 et 2019), son meilleur résultat en Grand Chelem, Thiem n'avait encore jamais dépassé les 8es de finale à Melbourne.
Publicité