Orly redémarre, premiers vols à destination des Outre-mer dans un aéroport plein à craquer

transports
Orly
©JMM
L'aéroport d'Orly a remis les moteurs avec le décollage d'un premier vol, à destination de Porto. Le premier avion vers les Outre-mer devait décoller à 10H50 à destination de Pointe-à-Pitre. Au total, sept vols sont programmés en direction de Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Cayenne et La Réunion.   
Un avion de la compagnie low-cost Transavia a décollé à 06H25 ce vendredi 26 juin marquant le retour dans le ciel des vols commerciaux de l'aéroport du sud de Paris qui avait été fermé le 31 mars au soir. Pointe-à-Pitre a été la première destination vers les Outre-mer.

Regardez le reportage à Orly de Jean-Michel Mazerolle, Mourad Bouretima et Daniel Quellier : 


Sept décollages, sept atterrisages 

Orly
Début de l'embarquement du vol Air Caraïbes à destination de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe ©JMM
 

Le premier vol vers les Outre-mer prévu à 10H50 à destination de Pointe-à-Pitre a décollé avec 1H20 de retard. Il est assuré par la Compagnie Air Caraïbes. L'appareil, un Airbus A 350-100, était complet avec 429 passagers. Depuis près de trois mois, tous les vols commerciaux au départ de la capitale étaient regroupés à Paris-Charles de Gaulle (CDG), au nord de Paris, pour rationaliser les coûts de fonctionnement. 

Le redémarrage du trafic sera extrêmement lent, a déjà prévenu ADP. A l'image des prévisions de l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui anticipe au niveau mondial la reprise d'abord sur les vols intérieurs, puis sur les vols continentaux et enfin sur les vols intercontinentaux, avec un trafic qui ne reviendra pas avant 2023 aux niveaux de 2019. 

 

Réouverture Orly
©JMM

Ce vendredi à Orly, un peu plus de 70 mouvements d'avions sont prévus -contre une moyenne de 600 en temps normal- assurés par 8 compagnies (Air Caraïbes,  Air Corsica, Air France, Amelia, Corsair, French Bee, Transavia et Wizzair). Ces vols desserviront notamment la Corse, quelques pays de la zone Schengen et l'Outre-mer. Environ 8.000 passagers sont attendus, soit moins de 10% du trafic habituel de 90.000 passagers en moyenne par jour sur cet aéroport.

Air Caraïbes et French Bee assureront cinq vols durant cette journée de vendredi. Deux vols à destination de Pointe-à-Pitre et un vol à destination de Fort-de-France, de Cayenne et de la Réunion. La Compagnie Corsair annonce deux vols à destination de Pointe-à-Pitre et La Réunion. Enfin, la Compagnie Air France a décidé de maintenir pour le moment tous ses vols au départ de l'aéroport de Roissy. Sept vols en provenance des Outre-mer atterriront également sur les pistes d'Orly. 

Le nombre de mouvements devait grimper à 173 début juillet mais leur progression reste aléatoire, liée aux inconnues de l'ouverture ou non des frontières, notamment au Maghreb, et de l'évolution de la situation sanitaire.
 

Réouverture partielle et mesures sanitaires

La réouverture de l'aéroport sera donc partielle. Tous les vols seront dans un premier temps regroupés à Orly 3, le terminal flambant neuf ouvert il y a un peu plus d'un an. Puis rouvriront progressivement Orly 4, 1 et 2.

En mai, le trafic s'est écroulé de 97,8% à CDG, avec seulement 200.000 passagers accueillis. Pour redonner confiance aux passagers, compagnies aériennes et aéroports ont mis en place des mesures sanitaires pour éviter la propagation du coronavirus. 

Plus de 7.000 affiches et autocollants pour marquer la distanciation physique ont été apposés à Orly, 150 distributeurs de gel et 137 plexiglas installés sur tous les comptoirs d'accueil, banques d'enregistrement et d'embarquement. Une caméra thermique prend la température des voyageurs à l'arrivée pour détecter d'éventuels cas de contamination par le coronavirus.

La Compagnie Air Caraïbes a décidé de prévoir un PNC (personnel naviguant commercial) supplémentaire sur chacun de ses vols pour aider les passagers à remplir les documents administratifs sanitaires obligatoires. Des tests virologiques par PCR (dans le nez) sont également effectués. Une antenne  a été ouverte à l'entrée d'Orly 3. Le résultat est communiqué à l'arrivée du vol par SMS. 

Les passagers à destination de la Guyane doivent justifier "des motifs impérieux d’ordre personnel ou familial, de santé ou professionnel". La Guyane a franchit ce jeudi la barre des 3000 cas et compte 3033 personnes contaminées à la Covid-19. 206 personnes étaient déclarées positives et on déplore un nouveau décès. Depuis le mois d'avril 10 personnes ont perdu la vie.
 

Timide reprise du trafic mondial  

Au niveau mondial, le trafic de passagers a atteint le fond en avril en plongeant de 94,3% (mesuré en kilomètres-passagers payants, ou RPK) par rapport à avril 2019, alors que les restrictions de voyages ont pratiquement interdit tout voyage aérien.

Selon l'Iata, la première semaine d'avril, les gouvernements dans 75% des marchés surveillés par l'organisation avaient complètement interdit l'entrée sur leur territoire, et 19% imposaient des restrictions limitées de voyage ou des exigences de quarantaine pour les arrivées internationales. 

Une timide reprise s'est amorcée en mai (+30% de trafic par rapport à avril mais une baisse de 73% par rapport au même mois en 2019), grâce au redémarrage en Asie, aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne, essentiellement sur leurs marchés intérieurs. 
 

Des militants écologistes d'Extinction Rebellion s'introduisent sur les pistes d'Orly

Une vingtaine de militants écologistes d'Extinction Rebellion se sont introduits vendredi sur une piste de l'aéroport. 
"Ils sont entrés par effraction sur une piste" en passant par une "clôture" située sur la commune de Wissous (Val-de-Marne), a précisé l'une de ces sources. Vers 11H00 les forces de l'ordre procédaient à leur interpellation, a-t-elle ajouté.