Pêche illégale : l'armée annonce une saisie record de poissons, vessies natatoires et ailerons de requins en Guyane

pêche
Lutte contre la pèche illégale : trois déroutements de navires
contrôle du navire par les patrouilleurs de la Marine Nationale ©Crédit photo : EMA /FAG
Les forces armées en Guyane ont interpellé 15 personnes et saisi quatre tonnes de poissons dans une opération "coup de poing" qui a pris fin jeudi.

Quatre tonnes de poissons, 23 kg de vessies natatoires, 30 ailerons de requins... C'est la première fois en 15 ans que l'armée française saisit autant de produits issus de la pêche illégale en Guyane.

Dans un tweet posté jeudi, l'État-major des armées a annoncé la fin d'une opération "coup de poing" de lutte contre le pillage des ressources marines.

En plus de la saisie, les forces françaises ont arrêté quinze individus et inspectés deux tapouilles, des embarcations en bois utilisées pour pêcher.

Il y a un an, l'armée avait déjà établi un record en saisissant 76 kilomètres de filets et 36 tonnes de poissons. Plus récemment, une opération avait permis de saisir 15,9 tonnes de poisson, 86 kg de vessies natatoires et 6 km de filets de pêche.

La pêche illégale est un problème récurrent en Guyane, des navires brésiliens n'hésitant pas à œuvres dans les eaux françaises pour y pêcher des produits convoités par des grandes puissances, comme la Chine, friande de vessies natatoires.

Le 20 octobre, l'organisation WWF avait identifié pas moins de bateaux clandestins dans l'ouest du département. Regardez ce reportage de Guyane La 1ère, qui avait suivi l'ONG :