Plan de relance en Outre-mer : le CESE salue la territorialisation du dispositif, mais appelle l'État à aller plus loin

social
Conseil économique et social
Conseil économique, social et environnemental ©CB
Le Conseil économique, social et environnemental a adopté mercredi de nouvelles préconisations concernant le plan de relance dans les territoires ultramarins. Il appelle cependant le gouvernement à mieux répondre aux réalités locales.

Troisième assemblée constitutionnelle de la République après l'Assemblée et le Sénat, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a voté mercredi en faveur de son avis "Plan de relance dans les Outre-mer".

Il y a un an, le CESE avait demandé au gouvernement d'adapter son déploiement du grand plan de relance économique post-Covid dans les territoires ultramarins, les 11 collectivités faisant face à des réalités socioéconomiques différentes.

C'est chose faite, selon l'assemblée constituée de représentants sociaux. Mais il faut tout de même aller plus loin, ont souligné les rapporteurs de l'avis Inès Bouchaut-Choisy, du groupe de l'Outre-mer, et Olivier Mugnier, du groupe de la coopération.

Le CESE constate que, si la territorialisation qu’il appelait de ses vœux s’est bien réalisée, celle-ci demeure toutefois incomplète et perfectible tant dans ses méthodes que dans ses objectifs et que les objectifs notamment de transition écologique et de cohésion sociale seront difficilement atteints.

Conseil économique, social et environnemental

Communiqué

Dix-huit préconisations

Dans le but de renforcer la territorialisation du plan de relance et d'approfondir les objectifs de transition écologique et de cohésion sociale, le CESE a émis dix-huit préconisations.

 

Parmi celles-ci, l'assemblée suggère :

  • De développer des filières d'excellence propres à chaque territoire
  • De soutenir les expérimentations portées par les acteurs locaux
  • De réformer la fiscalité locale
  • De désigner un coordonnateur pour faciliter le montage des dossiers afin de répondre aux difficultés structurelles
  • D'établir en urgence des tables d'équivalence de normes aux spécificités Outre-mer
  • D'accompagner la sortie des prêts garantis par l'État (PGE)
  • De développer le tourisme durable
  • D'engager un plan urgent d’accès aux services publics