outre-mer
territoire

Qui sont les onze Ultramarins qui participent aux Jeux paralympiques de Rio ?

jeux paralympiques
Qui sont les neufs ultramarins qui participent aux Jeux paralympiques ?
Les Martiniquais Mandy François-Elie et Joël Jeannot ainsi que le Comorien Arnaud Assoumani participeront aux Jeux paralympiques de Rio. ©PHILIPPE DESMAZES / AFP / JUNG YEON-JE / AFP /
Ils sont de Guadeloupe, de Martinique ou de Nouvelle Calédonie et participent aux Jeux paralympiques de Rio, du 7 au 18 septembre. Course, haltérophilie, cyclisme, lancer de poids : Quelles sont leurs disciplines ? Qui sont-ils ? Quels palmarès ? Tour d'horizon avec La1ère.fr.
Du 7 au 18 septembre prochain, les Jeux paralympiques se tiendront à Rio, au Brésil. Parmi les 4 350 athlètes présents, il y aura onze Ultramarins. Qui sont-ils ? Quels sont leurs palmarès ? La1ère.fr vous les présente.
 

Alex Adélaïde : une grande première à Rio

A 30 ans, le Guadeloupéen Alex Adélaïde participera pour la première fois aux Jeux paralympiques. Handicapé des membres inférieurs, il participera au 400m et au relais 4x400m. Depuis qu’il a débuté l’athlétisme en 2012, son palmarès ne cesse de s’étoffer avec notamment une médaille de bronze aux Mondiaux 2015 sur le relais 4x400m. Il y a deux ans, l’ancien champion Claude Issorat, lui aussi Guadeloupéen, est devenu son entraîneur.

 

Mandy François-Elie : déjà de l’or autour du cou

Née au Lamentin en 1989, Mandy François-Elie, va participer, à Rio, au 100 et 400m. La Martiniquaise a pratiqué l’athlétisme en valide très jeune, jusqu’à un AVC (Accident Vasculaire Cérébral) en 2008. Depuis, elle souffre de paralysie cérébrale. Son idole est Marie-Josée Pérec et ses débuts internationaux sont fulgurants. Mandy François-Elie a décroché l’or sur 100m aux Jeux de Londres, suivi d’un doublé 100 et 200m aux mondiaux de 2013.

 

Patrick Ardon : l’haltérophilie depuis toujours

Né à Fort-de-France, Patrick Ardon a commencé l’haltérophilie à l’âge de 12 ans. Champion du monde en 2002, le Martiniquais a déjà été quinze fois champion de France et a terminé 6e aux Jeux de Londres. Souffrant de paralysie cérébrale, Patrick Ardon, 33 ans, concoure dans la catégorie des moins de 49 kilos.

Marc-André Cratère : de l’escrime et des médailles

Paraplégique, Marc-André Cratère va participer pour la troisième fois aux Jeux. Surnommé Marcus, le Martiniquais du Robert est agé de 43 ans. Il a commencé l’escrime en 2004 et depuis il ne cesse de progresser. Il a remporté de nombreux titres, dont l’or au sabre par équipe aux mondiaux de 2011, mais aussi et surtout l’argent au sabre individuel aux Jeux de Londres.
Qui sont les neufs ultramarins qui participent aux Jeux paralympiques ?
©PETER PARKS / AFP

 

Damien Seguin, ambassadeur de la voile handisport

A 36 ans, Damien Seguin, Guadeloupéen d’adoption, a grandi et navigué plusieurs années aux Antilles. Porte drapeau de la délégation française à Londres, il s’attache à promouvoir la voile handisport et va participer aux Jeux pour la quatrième fois. Vainqueur des Mondiaux mais aussi de l’or paralympique à Athènes, et l’argent à Pékin, il est un redoutable compétiteur. 4e à Londres, il compte bien prendre sa revanche sur l’or à Rio.


Joël Jeannot : un champion multicartes

Paraplégique et tétraplégique, le Martiniquais de Saint-Jospeh, va participer pour la cinquième fois aux Jeux paralympiques. Porte drapeau aux jeux d’Athènes, Joël Jeannot, 50 ans, s’est d’abord illustré en athlétisme avant de récidiver en para-cyclisme et en handbike. Médaille de bronze à Londres, le champion du monde 2014, va participer à ses jeux en contre la montre et en course en ligne.


Cédric Nankin : déja champion d'Europe 

Sur le terrain, l'Antillais est surnommé "la Machine" ! Cédric Nankin est déjà champion d'Europe de rugby en fauteuil. Il est le cauchemar des attaquants inverses aux quels il ne laisse aucune chanc de déployer leur jeu. A 32 ans, il participe à ses premiers jeux en rugby fauteuil. 



Arnaud Assoumani : une revanche à prendre en longueur

D’origine comorienne, Arnaud Assoumani a découvert l’athlétisme à 11 ans. Il a décroché le bronze en saut en longueur aux Jeux d’Athènes, avant d’être couronné d’or à Pékin en 2008. A 31 ans, handicapé des membres supérieurs, il compte prendre sa revanche sur Londres à Rio où il avait été privé d’un titre à trois centimètres près…
 

Nicolas Brignone : en route pour Rio

Né à Nouméa en 1989, Nicolas Brignone, paraplégique participera à ses premiers Jeux sur 100, 400, et relais 4x400m. Ancien motard, il est devenu essentiel au groupe tricolore en remportant le bronze aux mondiaux 2015 en relais 4x400m avec notamment le Guadeloupéen, Alex Adelaide et un autre Calédonien, Pierre Fairbank.

 

Pierre Fairbank : déjà six médailles paralympiques

A 45 ans, le palmarès de Pierre Fairbank est impressionnant. Pour ses cinquièmes Jeux, il participera aux 100, 400, 800m, au relais 4x400m et au marathon. Paraplégique, le Calédonien a débuté sa première compétition en 1988 en Australie. A Rio, il compte compléter sa collection de six médailles paralympiques, dont une en or remportée sur 200m à Sydney en 2000.


Rose Wélépa : un palmarès qui s’étoffe

A 30 ans, Rose Wélépa participera pour la deuxième fois aux Jeux sur le 100m et lancer de poids. Déficiente visuelle depuis la naissance, la Calédonienne a décroché son premier titre national au poids en 2010 et enchaine depuis les compétitions avec succès en lancers (poids et javelot) : Jeux du pacifique, Jeux de Londres en 2012, Mondiaux de Lyon et Jeux de Wallis.

Regardez ci-dessous le reportage de NC1ère avec les Calédoniens en partance pour Rio :
©la1ere

 

Publicité