Réactions mitigées après l'annonce du Premier ministre sur la possibilité de passer ses vacances en Outre-mer

coronavirus
Edouard Philippe lors du comité interministériel sur le tourisme le 14 mai
Edouard Philippe lors du comité interministériel sur le tourisme le 14 mai ©Thomas COEX / POOL / AFP
Le Premier ministre Edouard Philippe a assuré jeudi 14 mai que les Français pourront se rendre partout dans l’Hexagone et les Outre-mer durant les vacances d’été. Sur les réseaux sociaux, les Ultramarins sont partagés.
« Les Français pourront partir en vacances en France en juillet et en août (...) en métropole et dans les Outre-mer », a annoncé le Premier ministre à l’issu du Comité interministériel sur le tourisme jeudi 14 mai.
 

Bonne nouvelle pour le tourisme

Une annonce qui a fait réagir les internautes sur les réseaux sociaux, certains y voyant une bonne nouvelle pour les Ultramarins désireux de se rendre auprès de leur famille ainsi que pour le secteur touristique, fragilisé par la crise sanitaire.

   

 


Craintes face au virus

Certains expriment également des inquiétudes face à l’arrivée de touristes en provenance de l’Hexagone qui risqueraient de faire circuler le virus dans les territoires d'Outre-mer.
       
D’autres encore pointent du doigt la fragilité de certains hôpitaux et autres infrastructures hôspitalières en Outre-mer et s'inquiètent de leur capacité à faire face à une recrudescence de cas de Covid-19.
       
Les voyageurs devront-ils faire des tests sériologiques et effectuer une quatorzaine ? Si les dispositifs sanitaires n'ont pour l'instant pas encore été détaillés, la ministre des Outre-mer a toutefois précisé que les Français pourront partir en Outre-mer, en juillet et août, uniquement "si les conditions sanitaires le permettent".