publicité

Des renforts policiers dès février 2017 en Nouvelle-Calédonie

A deux jours du 15e comité des signataires et une semaine après les évènements de Saint-Louis, Bernard Cazeneuve, Jean-Jacques Urvoas et Ericka Bareigts ont annoncé l'arrivée de 53 policiers et gendarmes. Les effectifs seront équipés d'un matériel de protection renforcé. 

Bernard Cazeneuve a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la sécurité en Nouvelle-Calédonie © AFP
© AFP Bernard Cazeneuve a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la sécurité en Nouvelle-Calédonie
  • Par Thomas-Diego Badia
  • Publié le , mis à jour le
Alors que l'insécurité est un sujet récurrent de préoccupation sur le Caillou, l'Etat veut envoyer un message fort aux Calédoniens notamment après les violences de Saint-Louis la semaine dernière, à deux jours du comité des signataires de l'accord de Nouméa

Lors d'une réunion place Beauvau à Paris ce matin, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice et Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer ont annoncé dans un communiqué plusieurs mesures aux délégations du 15ème comité des signataires, indépendantistes et non indépendantistes de l'île.



53 policiers et gendarmes de plus en février 2017

Dès février 2017, 53 policiers et gendarmes seront appelés en renfort. De plus, "les gendarmes et les policiers seront équipés d’un matériel de protection renforcé, et les prochains véhicules livrés seront équipés de dispositifs spécifiques". 

Une brigade de prévention de la délinquance juvénile est créée au sein de la gendarmerie, "pour accompagner la jeunesse calédonienne".

Enfin,"le directeur de la sécurité publique sera dorénavant chargé de la coordination de l’ensemble des services de police nationale de l’île, pour plus d’efficacité".  

Jean-Jacques Urvoas se rendra en Nouvelle-Calédonie en décembre, Ericka Bareigts et Bernard Cazeneuve en février.

Ecoutez Bernard Cazeneuve au micro d'Angélique Souche de Nouvelle-Calédonie 1ère : 

cazeneuve signataires





Le communiqué du gouvernement : 


Saint-Louis sous tensions

Samedi dernier, des affrontements ont eu lieu entre les forces de l'ordre et jeunes de la tribu de Saint-Louissur la commune du Mont-Dore (banlieue de Nouméa). Un membre de la tribu, évadé de prison, avait été tué par un gendarme après un contrôle policier qui avait mal tourné. Six gendarmes ont été blessés

La RP1 qui relie Nouméa au sud de l'île avait été bloquée pendant plusieurs jours, notamment avec des barrages de véhicules en flamme.

En Nouvelle-Calédonie, les gendarmes ont subi 62 agressions avec armes en 2015, soit plus de 46% du total des agressions de gendarmes avec armes outre-mer. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play