Vers une reprise progressive des vols d’Air Caraïbes et French Bee

transports
Air Caraibes French Bee
©Maxime C-M/Olivier CABARET
En raison de l’épidémie de coronavirus, de nombreuses compagnies aériennes ont été contraintes de clouer leurs avions au sol. Air Caraïbes et French Bee annoncent un programme de reprise des vols à partir du 12 juin.
Depuis la fermeture de l’aéroport d’Orly aux vols avec passagers, le 31 mars, le trafic commercial d’Air Caraïbes et French Bee était à l’arrêt. Pendant la crise sanitaire, les deux compagnies ont effectué des vols cargos réguliers afin d’acheminer du matériel sanitaire et des denrées périssable dans les territoires d’Outre-mer qu’elles desservent.
  

Reprise progressive depuis l’aéroport de Roissy

Fermé depuis le 31 mars, l’aéroport d’Orly ne doit pas rouvrir ses portes à des passagers avant le 26 juin, selon les déclarations du gouvernement. Les deux compagnies ont toutefois décidé de mettre en place un programme réduit à partir du 12 juin depuis l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, à destination de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, de Fort-de-France en Martinique, de Saint-Denis à La Réunion et de Cayenne en Guyane par vol direct. Les correspondances pour Saint-Martin seront assurées depuis Pointe-à-Pitre.
 

Cette reprise reste toutefois conditionnée aux annonces liées au bilan de la phase 1 du déconfinement et aux modalités à mettre en place pour la phase 2, qui devraient être annoncées jeudi après un conseil de défense.

Les vols entre Pointe-à-Pitre en Guadeloupe et Fort-de-France en Martinique ont repris depuis le 25 mai. Une desserte inter-îles entre Pointe-à-Pitre, Saint-Martin et Saint-Barthélémy est de nouveau assurée depuis le 24 avril.
  

Des tarifs spéciaux pour les étudiants

Afin de permettre aux étudiants ultramarins toujours dans l’Hexagone de retourner dans leurs territoires, les deux compagnies ont décidé de proposer des tarifs spéciaux. Pour se rendre aux Antilles, les billets d’avion (aller simple) coûteront 299 euros, 349 euros pour la Guyane et 399 euros pour se rendre à La Réunion.

Ces tarifs viennent s’ajouter à ceux négociés par le ministère des Outre-mer avec Air France et Air Austral, et ceux négociés par le Crefom avec la compagnie Corsair pour les vols à destination de La Réunion.