outre-mer
territoire

La Réunion : le Piton de la Fournaise ne montre plus de signes d'activité éruptive

catastrophes naturelles
éruption octobre 2019
©Willy Fontaine Réunion La 1ère
Le volcan de La Réunion, le Piton de la Fournaise, ne montre plus de signes d'éruption depuis dimanche après-midi, a indiqué l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF), qui n'écarte cependant "aucune hypothèse quant à l'évolution de la situation".
Après avoir menacé de traverser la route nationale 2 reliant l'est au sud de l'île, la lave s'est figée à 150 mètres de la voie de circulation. "L'activité éruptive s'est arrêtée ce jour (dimanche) à 17H00 (14H00 à Paris)", a indiqué l'OVPF.

Si les instruments de l'observatoire n'enregistrent plus d'activité éruptive, les vulcanologues restent prudents. A ce stade, "aucune hypothèse n'est écartée quant à l'évolution de la situation", soulignent-ils, n'excluant pas une reprise de l'activité sur le même site ou "plus en aval".

L'interview de la directrice de l'observatoire volcanologique de La Réunion à revoir ici :
Le Piton de la Fournaise est entré en éruption vendredi après-midi pour la cinquième fois cette année. La RN2 est un axe majeur de liaison entre l'est et le sud. La lave a traversé la route à six reprises entre 1977 et 2007, entraînant à chaque fois d'importantes difficultés de circulation. Cela ne s'est plus produit depuis 2007.

L'éruption de 1977 a particulièrement marqué les esprits. La lave était sortie de l'enclos (la caldeira centrale du Piton de la Fournaise) et avait traversé Piton Sainte-Rose, un quartier de la commune de Sainte-Rose. Les habitants avaient été évacués et il n'y avait pas eu de victimes, mais plusieurs maisons avaient brûlé.

Situé dans le sud-est de La Réunion, le Piton de la Fournaise est l'un des plus actifs au monde. Il est entré en éruption à une vingtaine de reprises au cours des dix dernières années.