Le  festival Sakifo a accueilli près de 27 000 personnes sur le site de La Ravine Blanche en 2016.

Un peu d'histoire

Le festival de musique Sakifo a été créé par Jérôme Galabert.
La première édition s’est déroulée en août 2004 à la Ravine à Saint-Leu.
Le festival affiche dès le début, son ambition de faire venir à La Réunion des artistes connus mondialement, et ceux qui commencent à percer sur les scénes nationales.
Dès 2008, le festival s’installe à Saint-Pierre sur le site de La Ravine Blanche.
Il peut accueillir 40 000 spectateurs, devant 6 scènes :Salahin, La Poudrière, Les Filaos, Vince Corner, Salon Bal et Redbull.
En 2009 Réunion1ère (alors RFO Réunion) devient le partenaire principal de l'évènement musical de l'Océan Indien.

Le Sakifo 2016

                  Réunion1ère pour l'édition 2016 du Sakifo a couvert la   
                  manifestation en radio, en télévision et sur internet.

© Ronan Lechat

 

Une diffusion mondiale

Réunion1ère était en direct radio dès 16h. Puis de 18h10 à 18h55 en direct télé et radio.
Ces directs étaient diffusés sur le Live du vendredi, du samedi et du dimanche sur Internet, visible du monde entier, sur les ordinateurs tablettes et smartphones.

Jain

© Ronan Lechat

                                                           


Quelques minutes avant d'entrer sur la scène des Filaos, Jain, nominée aux Victoires de la Musique 2016 répond aux questions de Claudio.
Interview de Jain, Sakifo 2016

Inna Modja

© Ronan Lechat

 


 

Inna Modja, vient du Mali. Elle dit être tombée sous le charme de La Réunion. Elle a chanté à minuit au Ti Bird et reviendra le dimanche après-midi sur la scène des Filaos.
Inna Modja au Sakifo 2016

Tess Zucchini

© Ronan Lechat

 

Le premier single de l'artiste réunionnaise a déjà dépassé 100 000 écoutes sur Internet

Tess au Sakifo 2016

 

Ras Natty Baby

© Ronan Lechat


 

Ras Natty Baby chante du Seaggae

Ras Natty Baby au Sakifo 2016

 

Tias

© Ronan Lechat

 

Tias chante du maloya en français et des mélodies métisses.
Tias au Sakifo 2016

 

Destyn Maloya

© Ronan Lechat

 

Fabrice et ses musiciens

Fabrice et ses musiciens  du groupe Destyn défendent le maloya des ancètres, avec des touches de samba, de ragga et de salegy.
Destyn Maloya au Sakifo 2016

 

Reunion1ere partenaire du Sakifo Musik Festival

© Ronan Lechat