#RoadTripEUR : des influenceurs en Outre-mer pour relayer l'action de l'Union européenne dans les régions ultrapériphériques

europe
Drapeau européen Outre-mer
Les territoires ultramarins français représentant le drapeau européen. ©Outre-mer La 1ère
Huit jeunes européens, dont deux Ultramarins, se lancent dans un voyage de deux semaines pour découvrir et raconter ce que fait l'Europe dans les territoires français de l'Atlantique et de l'océan Indien. Ils vont se retrouver le 18 mai à Bruxelles pour visiter les institutions européennes.

Promouvoir les Outre-mer français et montrer l'action de l'Union européenne dans les régions ultrapériphériques : c'est une double opération de communication qu'a imaginé le gouvernement, moins de deux mois avant la fin de la présidence française de l'Union européenne. Du 4 au 18 mai, huit jeunes influenceurs - qui cumulent 123 000 abonnés sur Instagram - vont parcourir les RUP, les régions ultrapériphériques européennes, lors d'un road trip organisé par le ministère des Outre-mer. Objectif : "valoriser [ces territoires] sur les réseaux sociaux auprès de leurs communautés respectives" grâce au hashtag #RoadTripEUR. Et montrer que l'Europe n'est pas absente des territoires ultramarins.

En réalité, ces huit jeunes ne vont pas explorer toutes les RUP : ils seront séparés en deux groupes, les uns emprunteront le parcours "Caraïbes-Guyane", où ils visiteront la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et la Guyane, les autres en partance pour La Réunion et Mayotte. Pas de visite des territoires du Pacifique, ni de Saint-Pierre et Miquelon, et encore moins des territoires d'Outre-mer espagnol (les îles Canaries) et portugais (Açores et Madère).

Deux Ultramarins parmi les huit sélectionnés

Pour relayer l'appel à candidatures lancé au mois de mars, le ministère des Outre-mer a sollicité deux personnalités des réseaux sociaux : la française Léa Camilleri (309 000 abonnés sur Instagram, plus de 480 000 sur Youtube) et l'Espagnol Nil Ojeda (1,2 million de followers sur Instagram, presque 4 millions sur Youtube). Le ministère a également profité des services du groupe spécialisé dans les médias en ligne Webedia - qui gère, par exemple, la carrière des youtubeurs Cyprien, Norman et Bilal Hassani - pour approcher directement des influenceurs potentiellement compatibles avec le projet.

Après réception de plus de 600 candidatures, le ministère a effectué une double sélection. D'abord, via un formulaire, il a identifié les profils de jeunes européens ayant une communauté supérieure à 2 000 abonnés sur les réseaux sociaux, faisant des photos et/ou vidéos de qualité, et qui témoignent d'un intérêt pour le voyage et la découverte. Il fallait aussi, pour des raisons de cohésion de groupe, qu'ils maîtrisent l'anglais. Ensuite, le ministère a demandé aux personnes retenues une vidéo de présentation et de motivation, afin de "juger de [leur] intérêt pour le projet", mais aussi, et surtout, "confirmer leur capacité à proposer des contenus qualitatifs" et s'assurer qu'ils sont "confiants face caméra". Car l'objectif reste avant tout de montrer ces territoires éloignés du continent sous un bon œil. L'esthétique compte donc, autant que le nombre de followers.

Sur les huit lauréats sélectionnés pour ce voyage, trois sont français (deux d'entre eux sont originaires des Outre-mer), deux sont espagnoles, un d'entre eux vit au Portugal, une est Belge et la dernière vient de Roumanie.

Visualisez les huit profils des jeunes sélectionnés :

Témoigner de ce que fait l'Europe dans les Outre-mer

D'un petit 1 600 abonnés sur Instagram à plus de 40 000, le ministère des Outre-mer, chef d'orchestre de l'opération #RoadTripEUR, a voulu varier les profils des candidats sélectionnés, même si la majorité d'entre eux viennent d'Europe de l'Ouest. Parmi eux, Willem, un artiste martiniquais, qui compte le plus d'abonnés sur Instagram.

Ce n'est pas la première fois que le jeune homme, chanteur et youtubeur, prend part à une opération organisée par le gouvernement : en février déjà, il a participé à plusieurs vidéos courtes postées sur les réseaux sociaux du ministère des Outre-mer pour promouvoir la gastronomie ultramarine.

Contacté par Webedia, il n'a pas hésité à accepter ce nouveau projet : "J'ai tout de suite été séduit par l'idée de présenter les Outre-mer sous un autre prisme que 'la plage, le rhum, la convivialité" , explique-t-il avant son départ.

Nos territoires ont beaucoup plus de choses à offrir, et j'ai hâte que l'aventure débute pour vivre et partager tout ça !

Willem, influenceur martiniquais

Willem fait partie du groupe qui effectuera le parcours "Caraïbes-Guyane". Il ne sera pas dépaysé, lui qui rentre tout juste d'un séjour en Martinique, d'où il est originaire.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Willem (@officialwillem)


Autre Ultramarine à participer au road trip du ministère des Outre-mer : Sara, une Réunionnaise originaire de Saint-André, aujourd'hui étudiante à l'INSEEC (Institut des hautes études économiques et commerciales) à Paris. Sur son compte Instagram (où elle est suivie par près de 10 700 personnes), elle partage régulièrement ses voyages et son lifestyle - style de vie.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sara 🍬 (@ssandhyae)


Willem et Sara seront accompagnés par Anatole, troisième Français à avoir été sélectionné pour découvrir les Outre-mer. Il est coach sportif personnel et compte près de 10 800 followers sur Instagram. Le jeune Parisien a sauté sur l'occasion lorsqu'on lui a présenté l'opportunité de voyage dans les territoires ultramarins français. Lui suivra le parcours "La Réunion-Mayotte".

Ce projet de road trip, il était idéal pour moi, parce que c'est l'alignement de pas mal de passions : le voyage, la rencontre avec les personnes.

Anatole, coach sportif

Avec une mère guadeloupéenne, il est déjà familier des Outre-mer. Mais l'Europe, il connaît moins. "Ce voyage sera l'occasion de voir concrètement ce que fait l'Union européenne" dans les régions ultrapériphériques, avance-t-il.

Retrouver les étoiles du drapeau européen

L'objectif de ce projet est également de sensibiliser des jeunes européens originaires d'autres pays à la richesse des territoires d'Outre-mer français. Hache, créatrice de contenu digital, est espagnole. Elle voyagera avec Anatole vers La Réunion et Mayotte. "Avec la pandémie, on n'a plus voyagé pendant deux ans. J'ai déjà habité en France, mais je n'ai jamais eu l'opportunité de visiter ses îles !", raconte-t-elle, enthousiaste.

Luna, une autre Espagnole totalisant 13 500 abonnés sur Instagram, participe aussi au voyage. Tout comme Afonso, un vlogueur - un bloggeur qui publie principalement des vidéos -  suivi par 25 500 personnes et qui représente le Portugal, la Belge Estelle (7 300 abonnés) et enfin, Roxana, originaire de Roumanie, grande adepte des voyages (13 500 abonnés). Dans une publication sur Instagram, cette dernière a annoncé qu'elle partait pendant deux semaines pour Mayotte et La Réunion.


Pendant toute la durée du périple, les huit influenceurs vont devoir partager leurs aventures sur leurs réseaux sociaux. Pour rendre le projet ludique - Instagram étant avant tout prisé par les adolescents et les jeunes adultes -, le ministère des Outre-mer a imaginé une grande chasse aux trésors : au fil d'activités, de rencontres et de découvertes, les influenceurs gagneront des étoiles. Ils devront remporter les douze étoiles du drapeau européen qu'ils reconstitueront à la fin du voyage, le 18 mai, à Bruxelles. En parallèle, une mini-série sur ce road trip sera réalisée et diffusée sur les réseaux sociaux du ministère.

"Dans les RUP, les jeunes visiteront des projets financés par les fonds structurels de l'Union européenne", précise le ministère. L'objectif "ne sera pas que de faire des randonnées et de se prendre en photo derrière une cascade", plaisante Anatole. "Par exemple, il est prévu qu'on aille voir des femmes entrepreneures à Mayotte", pour témoigner de l'action de l'Union européenne sur l'île de l'océan Indien.

Léa Camilleri, la youtubeuse sollicitée pour promouvoir le projet auprès des influenceurs, a toutefois déjà prémâché le voyage des quatre jeunes qui iront à Mayotte et à La Réunion. Elle y a rencontré des acteurs locaux portant des projets financés par l'UE. La youtubeuse a disséminé les fameuses étoiles que devront récupérer les influenceurs à travers les deux îles de l'océan Indien. Elle vient de publier la vidéo de son voyage sur Youtube. Avec le hashtag #RoadTripEUR.