Transport aérien : ce que l’on sait de la reprise des vols vers les Outre-mer

transports
Les compagnies aériennes qui desservent les Outre-mer
Les compagnies aériennes qui desservent les Outre-mer ©DR
Depuis la fin du mois de mars, les compagnies aériennes qui desservent les Outre-mer sont quasiment à l’arrêt. Désormais, l’heure est à la relance économique. Les compagnies préparent un retour à la normale encouragées par des collectivités inquiètes des conséquences de cette crise.
 
Le gouvernement entend relancer le secteur du tourisme sinistré par la crise sanitaire provoquée par le Covid-19. La ministre des Outre-mer a ainsi annoncé lundi 8 juin que les motifs impérieux pour voyager en Outre-mer ne seront plus nécessaires à partir du 22 juin, que le nombre de vols hebdomadaires sera augmenté progressivement et que le plafond de passagers par vol (autour de 200 personnes) sera supprimé.
               
Annick Girardin a précisé qu'elle réunirait dans les jours prochains les compagnies aériennes desservant les Outre-mer, pour finaliser la nouvelle organisation des vols. Pour l'instant, seul l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle est ouvert à Paris. Orly doit rouvrir ses portes le 26 juin. Depuis le 11 mai, le port du masque est obligatoire dans les aéroports et les avions.

Comment les compagnies aériennes qui desservent les Antilles, la Guyane, La Réunion, Mayotte, la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie envisagent un retour à la normale ? Outre-mer la 1ère a fait un tour d’horizon.
 

►Air Tahiti nui

La compagnie a annoncé dans un communiqué la reprise officielle de ses vols à partir du 3 juillet entre Paris-Charles de Gaulle et Papeete.

A partir de cette date, la compagnie proposera 4 vols hebdomadaires entre Paris et Tahiti via Vancouver (Canada) jusqu’au 13 juillet, puis ensuite via Los Angeles, destination transit de la compagnie. A partir du 13 juillet, la compagnie proposera un vol supplémentaire par semaine entre Paris et Tahiti, soit 5 vols hebdomadaires.

A partir du 20 juillet, deux vols hebdomadaires supplémentaires entre Papeete et Los Angeles seront mis en place par la compagnie. Ce qui portera le nombre de rotations entre Los Angeles et Papeete à 7 par semaine.

Les vols vers Auckland (Nouvelle-Zélande) au départ de Papeete reprendront à partir du 1er juillet avec 1 vol par semaine (en attente d’une autorisation des autorités néo-zélandaises).


►Air France 

La compagnie nationale a annoncé hier la reprise des vols vers Tahiti le 8 juillet, via une escale technique en Guadeloupe. Là encore, un retour à l’escale habituelle de Los Angeles est prévu quand les USA autoriseront de nouveau les résidents européens sur son sol. Les réservations doivent ouvrir ce mardi 9 juin.
D'ici fin juin et sous réserve de la levée des restrictions de voyage, Air France prévoit de reprendre progressivement ses vols, avec une augmentation graduelle du nombre de fréquences et de destinations, en particulier vers les Outre-mer (Cayenne, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Martin).

Ce programme de vols représente environ 15% de la capacité déployée habituellement à cette période. Afin d'accompagner ses clients dans le cadre de la reprise du trafic, Air France ajuste régulièrement son programme de vols et l'actualise quotidiennement sur l'ensemble des canaux de distribution. 


►Corsair

La compagnie a annoncé dans un communiqué la reprise progressive du programme de vols dès le 18 juin. Corsair a précisé les dates de reprise :
Paris - Fort-de-France : reprise des vols le 18 juin
Paris - Pointe-à-Pitre : reprise des vols le 20 juin
Paris - Réunion : reprise des vols le 19 juin

Dans un premier temps, la compagnie reprendra ses activités au départ de Roissy-Charles de Gaulle, terminal 2A, puis opérera depuis Orly 3 à compter du 26 juin. Corsair a tous ses bureaux à Orly.
 

►Frenchbee et Air Caraïbes

Les compagnies Air Caraïbes et French bee, filiales du groupe Dubreuil, ont annoncé la reprise progressive de leurs vols commerciaux et le redémarrage du trafic passagers en long-courrier à compter du 12 juin au départ de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Tous ces vols seront réalisés avec la flotte dernière génération d’Airbus A350-900 et A350-1000 des deux compagnies.

Ces rotations seront effectuées, dans un premier temps, vers et depuis leurs destinations du Cœur de réseau : Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Fort-de-France (Martinique), Cayenne (Guyane), Saint-Denis (La Réunion) et Saint-Martin (en correspondance via le réseau régional d’Air Caraïbes au départ de Pointe-à-Pitre).

Plus précisément, les premiers vols opérés par French Bee seront effectués au départ et vers l'île de La Réunion dès le 12 juin. Ils seront limités à 250 passagers. Les premiers vols sont programmés : 
  • La Réunion - Paris Roissy : 12 juin - départ 08h (heure de La Réunion) arrivée à 17h30 (heure de Paris)
  • Paris Roissy - La Réunion : 12 juin - départ 23h15 (heure de Paris) arrivée 12h30 (heure de La Réunion) J+1
  • La Réunion - Paris Roissy : 13 juin - départ 23h (heure de La Réunion) arrivée 08h30 (heure de Paris) J+1
Avec la réouverture d’Orly (aéroport historique pour ces compagnies) le 26 juin, Air Caraïbes et French bee espèrent rapidement un retour à la normale.

Le 15 juin, Frenchbee annonce qu'à partir du 15 juillet, ses vols reprendront à destination de Papeete. A raison d'une fréquence par semaine d'abord, puis de deux à partir du mois d'août, ces vols s'appuieront, en principe, sur l'escale américaine de San Francisco, cependant French bee travaille à une escale alternative, si les Etats-Unis ne rouvraient pas leurs aéroports au trafic international.
 

►Air Austral

La compagnie aérienne dont la situation économique a été sérieusement aggravée par la crise sanitaire, continue à assurer des liaisons Réunion-Paris et un pont aérien de et vers Mayotte. Air Austral n’a pas communiqué pour l’instant sur une reprise normale de ses rotations.

La compagnie traverse en ce moment une zone de turbulance qui menace sa survie. Le point avec cet article de Réunion la 1ère :

A Mayotte, l'association des usagers du transport érien demande à la ministre des Outre-mer qu'Air Austral, qui est en position de monopole, reprenne sans tarder ses vols commerciaux entre Mayotte et La Réunion à l'arrêt depuis le 30 mars. 
 

►Air Calin

Depuis la suspension du trafic aérien international en Nouvelle-Calédonie, Aircalin n'opère plus que des vols de rapatriement des résidents calédoniens et a réduit ses dessertes à deux vols hebdomadaires vers Tokyo et autant à destination de Sydney.

La compagnie aérienne qui avait prévu de renouveller sa flotte, traverse une crise sans précédent. Le reprise d'un trafic normal n'est pas vraiment à l'ordre du jour puisque le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a étendu jusqu'au 31 juillet le confinement total pendant trois semaines de tout nouvel arrivant.