William Nadylam : "Je suis un bâtard international" [#MaParole]

portraits
William Nadylam #MaParole
©DR
De New-York à Londres, en passant par Paris et Saint-Denis, William Nadylam enchaîne les films. Cet acteur réunionnais au charisme évident a terminé le tournage des Animaux fantastiques. Il s’apprête à repartir à New-York où sa vie de comédien est plus aisée qu’en France. Escale dans #MaParole.

Pas facile de rencontrer William Nadylam à Paris. Toujours entre deux tournages, deux projets et deux pays. Ce nomade a toutefois posé ses valises à New-York où il a vécu la période de confinement. Natif de Montpellier où son père faisait ses études de médecine, il ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Ses parents se sont rencontrés à La Réunion. Après un passage à Montpellier, ils se sont installés au Cameroun. Le couple détonnait, "c’était la première Indienne (de La Réunion) à épouser un Camerounais", raconte William Nadylam dans #MaParole. Lui-même se considère "comme un bâtard international ".

#1 Les Amalou

►William Nadylam 1/3

Après une enfance passée au Cameroun, bercée par les contes et la musique réunionnaise de sa mère, il a grandi très vite. La situation au Cameroun "colonisé par tout ce qui passait" était tendue. A l’âge de 15 ans, il a été envoyé en pension du côté de Toulouse pour poursuivre ses études. L’internat étant trop dur, il a réussi à faire accepter à ses parents l’idée de loger dans un petit hôtel dont les propriétaires étaient gentils avec lui. A l’adolescence, il se sentait déjà adulte. Son père lui avait même appris à conduire à 13 ans. De cette plongée dans l’Hexagone qui jusque-là lui était inconnu, William Nadylam a réalisé qu’il ne s’était jamais posé de questions sur la couleur de sa peau. A Toulouse, "J’ai d'un coup ressenti que j’étais un jeune homme noir, ma part d’indianité n’existait plus", se souvient-il.

Avant de venir à Toulouse, William Nadylam avait pu découvrir La Réunion. A l'âge de 11 ans, il avait passé plusieurs mois au Tampon. Il en garde l’image d’une "parenthèse enchantée". Son grand-père, qu’il n’a pas connu, avait fondé la première société de transport de l'île. La famille de sa mère a toujours eu le goût du spectacle et c’est de côté-là qu’il pense avoir hérité de ses dons d’acteur. Sa famille, des malbars de La Réunion, les Amalou, sont partis aux quatre coins du monde. William Nadylam compte des cousins en Californie, au Texas, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Normandie. "Ce goût de l'itinérance n'est pas né avec moi", souligne ainsi le comédien. 

 

#2 Parle avec lui

►William Nadylam 2/3

Dans l’Hexagone, une fois le baccalauréat en poche, il a eu du mal à résister aux injonctions paternelles et s’est lancé dans les études de médecine. Mais, en parallèle, il faisait de la danse à haute dose. "Le monde du hip-hop m’a beaucoup apporté, en autonomie et en émancipation", raconte-t-il. "Tu devrais faire de la comédie", lui avait d'ailleurs dit un professeur de danse qui le trouvait "très expressif".

C’est ainsi que William Nadylam, a commencé à prendre des cours au conservatoire du 1er arrondissement de Paris. Mais l’apprentissage n’a pas été des plus agréables. Il se souvient d’un professeur lui assenant : "tu seras peut-être danseur de claquettes un jour, mais tu ne seras jamais acteur". William Nadylam ne s’est pas laissé abattre. En accompagnant une amie, il a été sélectionné pour suivre les cours de la rue Blanche. Une expérience formidable selon lui. A la sortie, les rôles se sont enchaînés très vite. William Yotnda est devenu William Nadylam, un pseudonyme composé à partir du prénom de sa mère Nady.

Ses premiers grands rôles, il les doit au théâtre. Très vite, William Nadylam s’est glissé dans les rôles de personnages du répertoire dramatique. Il a joué avec de grands metteurs en scène tels qu'Olivier Py, Jacques Nichet, Declan Donellan et Peter Brook. Mais sa vie a brusquement failli basculer dans les ténèbres. Victime d’un terrible accident de voiture à Londres, il a eu la mâchoire fracturée. Pendant des mois, il n’a pas pu parler. Un calvaire. Mais avec un courage qui force l’admiration, William Nadylam, aidé par des soignants anglais, a pu remonter la pente. Et surtout, il est parvenu à retrouver la scène où Peter Brook l’attendait de pied ferme pour son Hamlet. Avec Hamlet, William Nadylam a sillonné la planète, de Venise à Novossibirsk. Une vie de nomade.

William Nadylam incarne Me Alex Ursulet, Nathalie Baye joue Me Frédérique Pons
William Nadylam incarne Me Alex Ursulet, Nathalie Baye joue Me Frédérique Pons ©Bande-annonce de L'Affaire SK1

 

#3 Yusuf Kama

►William Nadylam 3/3

Globalement, l’acteur a pu s’épanouir au théâtre, mais il aurait aimé que le cinéma pense un peu plus à lui. C’est venu, mais très progressivement, trop progressivement à son goût. Il a choisi de partir en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis où on lui proposait de bien meilleurs rôles qu'en France. Pendant ce temps-là, ses parents suivaient de près sa carrière d’acteur. Même si son père n’a jamais voulu le lui dire, il avait une grande fierté de voir son fils, souvent encensé par la critique, braver les obstacles.

Au cinéma, William Nadylam a tourné avec de grands acteurs et de grands metteurs en scène. Il était récemment dans Stillwater aux côtés de Matt Damon. En 2007, il a tourné Les mariés de l’île Bourbon réalisé par Euzhan Palcy. "Un véritable cadeau". Le film retraçait l’histoire de la colonisation de La Réunion, avant l’instauration de l’esclavage. Grâce à ce film, William Nadylam a pu enfin tourner à La Réunion. Par la suite, il a joué dans SK1 le rôle de l’avocat martiniquais de Guy Georges, le tueur de l’Est parisien, comme on l’avait surnommé. William Nadylam a interprété cette scène mémorable dans laquelle Guy Georges avouait enfin à son avocat le meurtre de sept jeunes femmes. A ses côtés Nathalie Baye. 

D’avocat, il est devenu mage dans la super production américaine Les animaux fantastiques, les crimes de Grindelwald en 2018, cette série sortie du cerveau de JK Rowling l’auteur de la saga Harry Potter. Parfaitement, à l’aise dans le rôle de Yusuf Kama, William Nadylam a apprécié son rôle de sorcier très méchant. Rôle qu’il a à nouveau endossé en 2021. Le troisième épisode des animaux fantastiques intitulé Les Secrets de Dumbledore sortira en France le 13 avril 2022. 

Depuis plusieurs années, William Nadylam a choisi de vivre entre New-York, Londres et Paris. Malgré tout, l’acteur n’a pas complétement abandonné la France. Il a participé à la saison 2 de Parlement. Une série de France Télévision assez hilarante et toujours en ligne sur le fonctionnement du Parlement européen. Dans cette série, William Nadylam joue le rôle d’Eamon, un administrateur, le seul à comprendre le fonctionnement un brin hermétique de l’institution. Les auditeurs de France Culture vont aussi pouvoir entendre prochainement l’acteur, car il vient d’enregistrer la saison 6 de la fiction radiophonique 57 rue de Varenne réalisée par le très talentueux Cédric Aussir. Une série qui raconte le quotidien d’un Premier ministre.

William Nadylam
William Nadylam ©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

A la prise de son : Olivier Canneval

Pour retrouver tous les épisodes de #MaParole, cliquez ici.  

♦♦ William Nadylam en 5 dates ♦♦♦

►Juillet 1995

La servante d'Olivier Py

►2002

La Tragédie d'Hamlet de Peter Brook

2008

White material de Claire de Denis

2014

L'affaire SK1 de Frédéric Tellier

2018

Les animaux fantastiques : les crimes de Grindelwald