publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Crise sociale en Guyane: le réveil des médias nationaux

  • Par Maïté Koda
  • Publié le

Cinq jours après le début des blocages en Guyane, les médias nationaux commencent tout juste à évoquer la situation dans le département. Les internautes étaient nombreux à avoir déploré leur silence. 

Les 500 frères avant la marche vers le CSG © Nicolas Pietrus
© Nicolas Pietrus Les 500 frères avant la marche vers le CSG
Après plusieurs jours de silence total, les médias nationaux évoquent presque tous la crise sociale en Guyane ce vendredi 24 mars. "Situation sociale extrêmement tendue en Guyane", titre le Figaro.fr. "La Guyane paralysée par un mouvement social de grande ampleur", annoncent à leur tour les sites des Echos et de BFM.
 

Réveil tardif

Un réveil jugé tardif par nombre d'internautes qui, sur les réseaux sociaux, se sont indignés toute la semaine que personne ne se penche sur la situation du département, bloqué depuis lundi par les barrages.
 
Ni l'interruption musclée d'une conférence internationale en présence de Ségolène Royal par le collectif des "500 frères" le 17 mars, ni les premiers reports du tir d'une fusée Ariane depuis Kourou, prévu initialement le 21 mars n'ont suscité d'intérêt médiatique. Et ce, alors que l'AFP, bible des journalistes français, avait pourtant couvert ces événements. Nombre d'internautes s'étaient offusqués face à ce silence médiatique et avaient fait part de leur indignation sur les réseaux sociaux.
 

 
 
Le vidéaste et youtubeur guyanais aux 1,3 millions d'abonnés "Doc Seven" a posté une vidéo sur Twitter pour interpeller et déplorer qu' ''aucun média n'en parle". Un tweet partagé 2 600 fois en quelques heures.
 

 
 
Sur Facebook, l'animateur et producteur Claudy Siar, ancien délégué interministériel à l'égalité des chances des Français d'Outre-mer, s'est livré à un exercice équivalent. "Rien dans les médias nationaux", regrette-t-il avant dénoncer une France qui "traite l'Outre-mer comme les confettis de son ancien empire colonial".
 

Leurs souhaits ont été entendus… en partie. Ce vendredi, la Guyane est dans tous les médias en ligne, comme l'illustre cette capture d'écran de Google actu réalisée ce 25 mars à 11h30.


Rien en revanche dans les journaux papiers du jour. Et les quelques articles en lignes peinent à être illustrés : la banque photo de l'AFP ne comporte aucun cliché des blocages. 

En télévision, les chaînes d'info, telles que France info et BFM ont évoqué les blocages, tout comme les radios France Inter et Europe 1.
 

  
Les crises Outre-mer régulièrement ignorées des médias 

Une prise de conscience tardive qui n'est pas une première lorsqu'il s'agit des Outre-mer. Ces derniers temps, Mayotte a connu une grève générale de trois semaines, quasiment ignorée des médias nationaux. Et plus récemment, le département connaît une pénurie d'eau potable sans précédent, dans une indifférence quasi-totale.

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play